Atchoum !

Atchoum ! Naoki Urasawa Anthology

J’aime profondément Naoki Urasawa, en tout cas sur ses œuvres majeures tels Monster, 20th Century Boys ou encore Billy Bat. Le très récent Asadora parvient également à me charmer pour le moment. Avec cette anthologie publiée chez Kana, il nous est donné l’occasion de découvrir des récits bien plus confidentiels, loin des habitudes que l’on peut avoir concernant ce que fait l’auteur.

Composé de huit courts récits, dont certains en couleurs, balayant de la fiction, du burlesque ou encore de la tranche vie musicale de Naoki Urasawa lui-même, la lecture d’Atchoum ! se termine relativement vite, tout de même. J’ai, à titre personnel, beaucoup apprécié les deux premières histoires, ainsi que l’avant dernière. Un peu moins les autres. Heureusement, le trait de Naoki Urasawa est reconnaissable à chaque fois, et il est même parfois étrange de le retrouver dans des registres un peu moins sérieux. Quoi qu’il en soit, pour peu que l’on soit un amateur de l’auteur, on devrait pouvoir y trouver notre compte. Quelqu’un aimant également les courts récits devrait également apprécier la lecture.

Voilà tout ce que j’ai à dire sur cette anthologie, c’est très peu, mais en tant qu’anthologie, le contenu mérite d’être découvert de lui-même sans en gâcher la substance. Ce serait dommage, après tout : ce sont des histoires courtes.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.