Retour à Metz pour ce troisième numéro de Zone 57. On y retrouve Bertrand Keufterian poursuivant sa chasse à l’alien, mais surtout interloqué.

Interloqué? Vous ne le seriez pas, vous, devant un alien vêtu d’un justaucorps rose? C’est cet alien, Wourcht [un peu comme “saucisse” en Allemand] qui va ouvrir les yeux de Bertrand sur la condition des aliens sur Terre et, qui plus est, en faire le représentant de la Terre. Excusez du peu! À eux deux ils vont devoir à la fois convaincre Chantal de ne pas leur trouer la peau, mais également échapper à tous les aliens anormaux. Si on rajoute par-dessus des mutants créés par le gouvernement, ça fait beaucoup à gérer pour notre héros.

Carlos Rodrigo et Guillaume Matthias se font plaisir, une fois de plus. Si d’habitude leur critique est principalement axée sur la téléréalité, ce numéro va un peu plus en profondeur, soulevant, par aliens interposés, des questions d’éthique, d’expérimentation humaine, voire de racisme. Eh oui, sous des dehors comiques, ce sont bel et bien des thèmes sérieux qui sont traités. Mais rassurez-vous, notre Bertrand reste quand même le boloss du village qui ne comprend rien à rien.

Et ce, malgré son nouveau statut de représentant de la Terre. Là encore, le serment que prête Bertrand, dans sa gestuelle, soulève les travers de la société et des “héros du quotidien” pour toute une génération… Sic! Je vous laisse découvrir.

Rodrigo s’amuse également beaucoup avec les accents et les façons de parler de ses personnages tout au long de l’épisode. Avec plus ou moins de succès… Du point de vue du lecteur, ce n’est pas vraiment un succès je dois l’avouer. Par contre, à l’audio, ça doit avoir son petit effet! Plus qu’à adapter en série animée, les gars!

Que dire des dessins de Matthias? Ils sont fidèles à eux-mêmes : clairs, précis, avec juste ce qu’il faut de caricature pour souligner le côté humoristique, sans tomber dans la farce. Si parfois on peut déplorer un petit défaut d’expression ou de gestuelle, par-ci par-là, ça ne gène nullement la lecture et la bonne impression de l’ensemble. C’est surtout au niveau des cadrages que l’artiste nous livre une composition de planches à tomber! Inventif et hyper chorégraphié, le découpage est une réussite totale.

Depuis le temps vous devez le savoir, je suis fan des aventures de Bertrand Keufterian. Ce numéro n’échappe pas à la règle et s’il ne doit souffrir que d’un seul défaut c’est le laps de temps d’attente entre les numéros. Il n’est pas trop tard pour vous procurer les deux précédents Zone 57, mais également le volume relié des Aventures de Bertrand Keufterian.

Pour ma part, à la sortie du prochain numéro, je me refais la totale!


 

 

  • Titre: Zone 57 – Tome 3
  • Album: 36 pages
  • Editeur : Webellipses
  • Collection : Phylactères
  • Langue : Français

    
HISTOIRE
85%
    
DESSIN
80%
    
COLORISATION
80%
    
CARACTÉRISATION
90%
    
AMBIANCE GLOBALE
85%


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inline
Inline