pr-XFiless10_01_cvrRI-130302

“I want to believe”. Si cette simple phrase vous parle et vous évoque la photo d’un ovni sur un poster, c’est que vous êtes un habitué de X-Files (ou Aux frontières du réel, comme on disait à ses débuts). La série a été plusieurs fois adaptée en comics. Penchons-nous cette fois sur la dernière publication Glenat Comics.

Mulder et Scully font partie du programme de protection des témoins et se cachent sous l’identité de Mr et Mme Blake. Alors que des agents du FBI sont portés disparus suite au piratage des dossiers des affaires non classées, Skinner vient solliciter l’aide de ses agents préférés. Entre hybrides extra-terrestres et enquête pour retrouver l’enfant de nos héros, Mulder et Scully reprennent du service en off.

BI0Bu6GCYAAT62o.jpg_large

N’y allons pas par quatre chemins : si vous ne maîtrisez pas votre petit X-Files illustré sur le bout des doigts, vous risquez d’être perdu! Et je ne parle pas que des 9 saisons de la série, mais également des deux films sur lesquels ce tome s’appuie énormément. Le scénario de Joe Harris est ficelé plus ou moins de façon cinématographique, avec flash-backs et construction narrative chronologiquement décousue. Et là où ça fonctionne a l’écran, sur papier ça le fait moyen.
Par contre, si vous avez suivi récemment la dernière saison diffusée cette année, vous retrouverez la thématique de la recherche de William, et le traumatisme que l’abandon de son fils a fait subir a Scully. C’est d’ailleurs elle le héros de ce volume, plus que Mulder qui fait office de personnage secondaire.
Enfin, la théorie du complot et de l’invasion extra-terrestre est respectée et nous ramène aux grandes heures de la série, homme à la cigarette compris. En cela, ce comics s’éloigne de la saison 10 [non, je ne spoilerai pas]. Ce volume se situe d’ailleurs chronologiquement juste avant.

CSMrevealXFilesSeason103

Graphiquement, comme je le mentionnais plus haut, on assiste a une tentative de transposition des plans cinema/télévision. Et le résultat est… raté. Pour être franc, le dessin de Michael Walsh est moche, et l’encrage pas vraiment réussi non plus. D’ailleurs, même les couleurs tombent à plat et n’arrivent pas à sauver les images. Seul point positif : les personnages sont [presque] ressemblants, après un petit temps d’adaptation quand même.

Grosse déception pour moi que cette transposition de X-Files en comics, qui me semble plus surfer sur le buzz de la saison 10 que d’être le fruit d’une volonté d’apporter une nouvelle pierre a l’édifice. Ou alors il m’aurait fallu me retaper l’intégrale de tout ce qui est sorti jusqu’à aujourd’hui pour mieux comprendre les implications du scénario…
Un volume a réserver clairement à ceux qui veulent croire.

Catégories : Reviews VF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inline
Inline