Reprenons le chemin, des plateaux, non pas pour tourner un film, mais pour l’adaptation du jeu de rôle Warhammer 40000. Nous allons nous intéresser au Tome 3 du comic : Déchus.

Sous l’impulsion de l’inquisitrice Sabbathiel, une équipe de Chevalier Gris, les Justicars, se prépare à donner la chasse aux Dark Angels. Le Capitaine Seraphus devra-t-il se soumettre lors de l’abordage de son vaisseau par les Chevaliers Gris? Il lui faudra, quoi qu’il en soit, déjouer les machinations de Sabbathiel.

 

 

On continue dans la série Warhammer 40000, avec, derrière le scénario de George Mann, certainement une adaptation fidèle du jeu, sinon on n’en serait pas au Tome 3 de la collection. Mais je dois avouer que je suis complètement perdu avec tout le développement théologique de l’histoire. Du coup, l’univers est vraiment compliqué à appréhender pour le néophyte, qui rangera son comprenoir au vestiaire pour n’admirer que les dessins.

 

Dessins assurés par Tazio Bettin, qui s’en sort pas mal, sans que ça n’aille crever le plafond. Le trait est un peu trop grossier, avec un encrage très appuyé et une colorisation qui ne fait pas dans la dentelle, pour tout arranger. Heureusement, la mise en page des nombreuses scènes de bataille sauve un peu la partie artistique.

 

Ce Tome 3 semble rester fidèle à l’ambiance de la série, si on s’en réfère à ma lecture du Tome 1 : mêmes défauts et, très certainement, les mêmes qualités pour ceux qui arrivent à suivre. Pour ma part, c’est mon dernier volume.


  • Titre : Warhammer 40000 Tome 3 : Déchus
  • Album : 96 pages
  • Editeur : Soleil (25 Avril 2018)
  • Collection : Comics
  • Langue : Français
  • ISBN : 1 978-2-3020-6884-1
  • Prix : 15,95€

    
HISTOIRE
50%
   
DESSIN
65%
    
COLORISATION
55%
    
CARACTÉRISATION
60%
    
AMBIANCE GLOBALE
50%

Catégories : Quick Chroniques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inline
Inline