Bonjour et bienvenue à tous dans les Dossiers de GL ! Aujourd’hui, pour la semaine Tortues Ninja sur Chroniques Comics, je vous propose la suite de la review VO sur la série Teenage Mutant Ninja Turtles – Micro-Series ! La dernière fois, nous avions parlé des quatre premiers chapitres, chacun centré sur une des quatre Tortues. Je ne pouvais décemment pas m’arrêter en si bon chemin, alors, passons à la suite !

Le cinquième chapitre de la collection s’attarde sur Maîte Splinter. L’épisode se déroule durant le chapitre 11 de la série principale, alors que le rat affronte le Clan Foot devant le regard observateur de Shredder. L’histoire nous montre à la fois son combat actuel contre les Foot, mais nous présente aussi son passé, en tant qu’Hamato Yoshi. On y voit notamment sa jeunesse aux côtés de son maître Masato et d’Oroku Saki ; son combat intérieur contre la fureur qui brûle en lui ; les débuts de sa rivalité avec Saki ; ainsi que sa rencontre avec Tang Shen. Cela nous permet donc d’en savoir plus sur le maître des Tortues — encore plus que ce qu’on avait déjà pu voir dans le chapitre 5 de la série originale, ou dans la mini-série L’histoire secrète du Clan Foot — et on peut même voir en lui une facette jusque-là inconnue : un jeune garçon au tempérament impétueux ! Le chapitre dépeint tout de même une fresque romantique et digne du personnage : mari follement épris de sa femme, père aimant de quatre enfants, et combattant de la justice et de l’honneur après la seconde chance qui lui a été accordée !

Le sixième chapitre présente, lui, le jeune homme au masque de hockey : Casey Jones ! On en apprend un peu plus sur le personnage et sur sa relation avec son père et sa défunte mère, alors que le jeune héros va se mettre en travers du chemin du bookmaker qui rackette son père (et tout un tas d’autres ivrognes parieurs). Le scénario de Ben Epstein et de Mike Costa est vraiment touchant, et donne aux personnages de Casey et Arnold Jones un côté pathétique, très émouvant. Ajoutez à cela les splendides dessins de Mike Henderson, ainsi que les couleurs superbement éclairées de Ian Herring et vous obtenez un magnifique chapitre sur un des personnages les plus intéressants de l’univers des Tortues !

À côté de ça, notons qu’il s’agit de la première apparition du bar Skara Brae — qu’on reverra régulièrement par la suite, notamment avec le gang des Dragons Pourpres — ; et que la fin de l’épisode renvoie au chapitre 13 de la série principale, dans lequel Casey arrive amoché par son père !

Passons maintenant au septième chapitre centré sur April O’Neil. La jeune scientifique, travaillant encore chez Stockgen au moment du récit, décide d’aider ses amis du mieux qu’elle peut : en espionnant l’entreprise pharmaceutique de l’intérieur ! Elle mettra la main sur un dispositif permettant de traquer les Tortues — apparu dans le chapitre sur Donatello, et ayant permis à Old Hob de trouver le repaire de nos héros ! Mais, en plus d’y rencontrer Chet Allen — son collègue — et Traag — le général de pierre de Krang — ; son sabordage d’une expérience de Stockgen va réveiller un personnage que les Tortues affronteront rapidement : l’énorme Tortue Mutante, Slash ! Rien de plus à ajouter, le chapitre est bon, mais tout de même en-deçà des trois autres.

Enfin, le dernier chapitre de cette série nous présente le Fugitoïd ! Cet épisode sert de prélude au tome La Guerre de Krang (le tome 1 des Tortues Ninja paru chez Hi Comics). On en apprend un peu plus sur la vie passée du professeur Thamos Honeycutt, quand il n’était pas encore coincé dans le corps du Fugitoïd. Ne pouvant plus travailler pour l’horrible général Krang, Honeycutt rejoint la Résistance avec sa famille et sa dernière invention : le droïde Sal. Lorsque l’armée de Krang attaque le QG de la Résistance, Honeycutt transfert son esprit dans le corps robotique de Sal — sacrifiant alors son propre corps — dans le but de sauver les Résistants. Malheureusement, tout cela ne sert à rien, car le sergent Granitor ordonne d’annihiler tous les fuyards dans une monstrueuse hécatombe. Désemparé, Honeycutt fuit à travers un portail interdimensionel, et arrive dans le New-York des Tortues. Utilisant les capacités du robot, il change d’apparence — devenant ainsi le scientifique Chet Allen — et rejoint Stockgen pour épier Stockman et Krang. Ce dernier baptise l’androïde fugitif le « Fugitoïd » sans se douter que ce dernier travaille désormais pour lui, sous une nouvelle identité secrète.

Cet ultime chapitre est très intéressant, car il développe un peu plus un personnage qu’on connaît depuis le début (Chet Allen apparaît dès le premier chapitre de la série principale), mais qu’on connaît si peu, au fond. Qui plus est, le chapitre prend toute son ampleur en lisant la suite, parue chez Hi Comics il y a un mois !

Sur ce, à demain pour une nouvelle review TMNT et n’oubliez pas que pour la Turtle Week, nous parlons, chaque jour, des Tortues sur Chroniques Comics !


  • Titre : Teenage Mutant Ninja Turtles: Micro Series Volume 2
  • Relié : 104 pages
  • Editeur : IDW Publishing (20 Novembre 2012)
  • Langue : Anglais
  • ISBN-10 : 161377415X
  • ISBN-13  : 978-1613774151

    
HISTOIRE
90%
   
DESSIN
81%
    
COLORISATION
82%
    
CARACTÉRISATION
95%
    
AMBIANCE GLOBALE
90%


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inline
Inline