Le fantôme vient pour vous ….

L’approche de la société dans ce titre ne déçoit pas. On peut être biaisé par son penchant philosophique/psychologique, mais son écriture est incroyablement réfléchie, et parfois il est délicieusement grossier pour l’embellir. Mais une chose est sûre ! Je suis, pour une fois, extrêmement  satisfait de la façon dont la mini s’est terminée. Une fin sombre, plutôt triste et pessimiste, mais avec l’espoir qu’il faut pour fermer le livre en souriant !

Si Eden est trouvé, quoi de plus normal pour la nature humaine que de se l’approprier et le détruire ! À la fin du Tome 1, Remender nous a laissé sur un énorme cliff : Led a été obligé de replonger alors que Deb était elle aussi contrainte de s’injecter un sérum, mais celui-ci est anti-tech, le sérum divin de Sensei Kazumi… Rappelez-vous, ça explosait dans tous les sens et tout brûlait !

Dans la même veine que le Tome 1, le 2 est toujours, voire plus, sombre, violent et pervers. Et ça commence dès le début, avec des grosses cases sévèrement pornographiques. Disons les choses clairement, des fellations, du fétichisme, voire de la nécrophilie. Clairement, attention à qui vous faites lire ce titre ! Et pourtant, ce tome est également plus fun et « spirituellement » transcendant. Comme avec la scène d’ouverture dans laquelle on voit la nymphomane Miss Muffet et Little Jack Horner. Ou Davey, qui discute de son plan dans le cyberespace, tout en faisant une course de karting avec Mao, Hitler et Staline.

Plutôt tragique, le destin de nos deux héros, nous enrichit, impacte le récit. Je pense que c’était nécessaire pour leur évolution, Led, Deb et Davey se surpassent à chaque fois, et ce qui marque, c’est que c’est toujours de manière plutôt imprévisible. Malgré que le Davey cyberpunk, soit très cool, on va dire que sa destinée de super vilain est plutôt classique. Et c’est un peu dommage, car Led et Deb continuent d’être exposés dans leur complexité, leur histoire pleine d’amour et de tragédie. Ces deux personnages sont superbement écrits et sont vraiment très riches, jusqu’à la dernière page du comics ! J’ai énormément apprécié !


Vous l’aurez compris, cette mini-série en deux tomes parus chez Urban Comics, possède une grande qualité scénaristique. Graphiquement, je n’en ai pas parlé, mais il s’agit de Sean Murphy, et on aime ou on n’aime pas. Pour moi je suis ultra fan, ça colle à l’univers ! Donc, foncez !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inline
Inline