L’histoire : Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et sœurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de « Maman », qu’ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort !

Oh, des enfants, un orphelinat. Oh, ils sont mignons ! Stop ! Arrête-toi ! Tu n’es clairement pas prêt pour la claque tu vas prendre avec ce titre !

Je ne suis pas spécialiste manga, loin de là, mais j’aime en lire de temps à autre. Ce titre, de par son graphisme et par la campagne de com’ que Kaze a faite, ne pouvait pas m’échapper et je pense qu’à vous non plus! Du coup, je suis allé le lire !

Clairement, je m’attendais à tout autre chose. Je pensais lire une histoire un peu enfantine, avec les enfants malheureux d’un orphelinat ,en quête d’amour et d’adoption. Ben, croyez-moi, on en est loin !

Oui, il y a des gosses et un bâtiment qui ressemble à un orphelinat, mais c’est tout !

Je vais essayer de vous en dire plus, tout en gardant le maximum de détails, car vous devez lire cette série !

Dès les premières pages, on prend part au récit, on trouve presque notre place parmi nos bambins à la lecture : tout se passe bien, le cadre est idyllique, ça rigole … et soudain ça arrive !

Clairement je me doutais qu’il allait se passer quelque chose, mais pas ça ! On se doute vite que quelque chose se trame en fond, les enfants sont tatoués, rapidement j’ai vu un lien avec les camps de concentration et j’ai eu peur que le manga parte dans cette direction. Du coup, j’ai continué ma lecture un peu à reculons, car cette idée ne m’emballait pas trop, mais, au fil de la lecture, cette idée s’est vite évanouie et je me suis retrouvé à nouveau happé par l’histoire. Impossible de décrocher. Kaiu Shirai et Demizu Posuka, gèrent leur récit d’une main de maitre et font ce qu’ils veulent du lecteur. Un coup à droite, un coup à gauche et hop! tu es perdu, tu ne sais plus ce qu’il en est de l’histoire, pourtant cet événement a bien eu lieu…. Au fait, l’histoire se passe en 2045…

Attention spoiler !!!!!

Pour ceux qui n’auraient pas été convaincus et qui en voudraient un peu plus, je vais vous donner quelques informations supplémentaires : Emma, Norman, Ray et les autres orphelins vivent dans cet orphelinat géré avec amour par Isabella, ou « maman ». Elle éduque au mieux les enfants et fait tout pour qu’ils soient bien nourris, bien instruits et bien traités ! Un Esprit sain et vif dans un corps vif … Ça n’éveille toujours pas votre curiosité, ça ?

Bon, un peu plus. Un jour, un des orphelins est « adopté » et lors de son départ, Emma se rend compte que la petite a oublié son doudou et court le lui rapporter. C’est à ce moment qu’Emma se rend compte que tout ce bel environnement est en fait un …….. et non je te dirai toujours rien !

The Promised Neverland est clairement le manga de 2018, avec 5 Tomes prévus pour cette année, on va s’en régaler ! J’ai déjà hâte d’avoir le second Tome entre les mains ! C’est un vrai régal !

On me dit que ceux qui ne sont pas convaincu peuvent l’être ici :

http://minisites.kaze.fr/the-promised-neverland/intro.html

 

 


  • Titre: The promised Neverland
  • Broché: 193 pages
  • Editeur : Kazé Manga (25 avril 2018)
  • Collection : KAZ.SHONEN
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2820332234
  • ISBN-13: 978-2820332233

    
HISTOIRE
95%
    
DESSIN
95%
   
AMBIANCE GLOBALE
100%


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inline
Inline