Bonjour à vous,

Je suis de retour pour vous parler du manga Tanya The Evil. Une critique du premier Tome a déjà été faite par Cyrille et je vous y renvoie donc.

En ce qui me concerne, je suis d’accord avec son avis et je vais donc être plus précis après lecture du deuxième Tome, mais je me retrouve bien embêté.

En effet, plusieurs choses me dérangent dans le début de cette série. Tout d’abord, le traitement de l’histoire et du background.

Tout va trop vite et aucune information n’est vraiment donnée sur le monde dans lequel on se retrouve. Car oui, il faut bien, en tout et pour tout, à peine vingt pages pour expédier la vie de salaryman de l’homme qui deviendra Tanya, sa rencontre avec Dieu et sa réincarnation dans un bébé d’un monde différent du notre. Pire encore à mon goût, Tanya nous est présentée bébé durant deux pages puis, en deux autres pages, on nous explique vaguement qu’elle est prédisposée à la magie et on la retrouve bien avancée dans sa vie, âgée de neuf ans et déjà engagé dans une guerre dont l’on ne sait, je le répète, strictement rien.

Si plusieurs fois il nous est dit que les ennemis pourraient être les Allemands de notre monde et que, par conséquent, on fait vite le lien avec la première guerre mondiale, il n’en demeure pas moins que ce n’est pas le cas.

Les dates majeures du premier Tome se situent d’ailleurs aux alentours de 1923, ce qui crée un contexte absolument nouveau et, il faut le dire, une guerre n’est pas anodine.

Je suis donc particulièrement gêné que l’on me décrive une guerre avec toute ses atrocités sans prendre la peine de tenter de me justifier pourquoi elle existe.

Soyons bien d’accord, rien ne justifiera jamais une guerre et tous les prétextes déjà utilisés dans notre histoire ne sont que le découlement de la stupidité humaine, mais c’est à mon sens encore pire de tuer sans prétexte. On dépasse donc l’idiotie d’une certitude pour assister à des massacres injustifiés aux yeux de nous, lecteurs, du début à la fin.

Fatalement, donc, se crée un détachement émotionnel inévitable, ainsi qu’un décrochage du récit, car il est impossible de prendre parti.

Tout ceci est, de plus, exacerbé par un deuxième gros point noir : les personnages.

En toute logique, un récit dont les événements sont accélérés au possible donne naissance à des personnages sans saveur et dont on ne se souvient pas.

On sait que ce qui ce passe devrait être atroce, mais la vitesse du récit brise toute tentative d’implication.

En plus de cela, il nous est certifié à plusieurs reprises que Tanya est un élément incroyablement puissant, en comparaison des standards, mais on n’en prend jamais vraiment conscience et rien ne justifie encore, à ce stade du récit, de telles capacités, hormis la volonté de Dieu.

Pourtant, il m’avait semblé comprendre qu’en réincarnant cet homme, Dieu, appelé Entité X par Tanya, souhaitait le punir en le faisant devenir une femme et en vivant l’enfer de la guerre.

Non seulement je ne comprend pas en quoi être une femme serait une punition dans un monde qui semble déjà les accepter dans l’armée, ce qui n’était pas le cas de notre monde [du moins durant la première guerre mondiale], mais en plus de cela, comment prendre conscience de l’enfer de la guerre quand on est un tel bourreau et non une victime ?

Vous l’aurez donc compris, de nombreuses choses me déplaisent dans ce manga et son succès m’échappe à la lecture de ces deux premiers Tomes. Heureusement, certains passages laissent la porte ouverte à des évolutions bénéfiques pour l’histoire et le dernier chapitre du deuxième Tome semble vouloir commencer à nous expliquer certaines choses. Tanya The Evil n’est donc pas un manga à mettre en toute les mains. Le public visé ne me semble pas du tout clair et la direction que l’on devine après deux Tomes ne donne pas envie de poursuivre, à l’exception du dernier chapitre qui laisse l’espoir d’une amélioration scénaristique.

Une question se pose donc : est-ce que tous ces défauts que je vois sont volontaires et serviront de tremplin à une évolution prochaine de l’histoire ?

J’espère que oui car, avec autant d’engouement autour, il me semble évident que Tanya The Evil n’a pas encore dévoilé toutes ses cartes.


  • Titre: Tanya The Evil – Tome 2
  • Broché: 192 pages
  • Editeur : Delcourt (14 Mars 2018)
  • Collection : Tonkam Seinen
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2820332234
  • ISBN-13: 978-241300272-7

    
HISTOIRE
60%
    
DESSIN
75%
   
Caracterisation
65%
   
AMBIANCE GLOBALE
60%

Catégories : Reviews Mangas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inline
Inline