Parlons un peu d’amour avec un manga qui n’a peur de rien : Switch Love, Tome 1. Malgré ce que le titre peut laisser croire, ce n’est pas une histoire d’échangisme, vous n’avez pas tout lu! Il y a Love dedans, et c’est [encore] de ça qu’on parle.

Miyoshi et Mamiya, deux lycéens, sont les meilleurs potes du monde, même s’ils passent leur temps à se tirer la bourre. Mais un jour, Mamiya fait un malaise et doit être hospitalisé d’urgence. À son retour, il devenu une superbe fille aux cheveux longs, et ça sans aucun recours au bistouri. Pas facile pour Mamiya de s’adapter au nouveau corps de son ami d’enfance. Surtout que, bon, hormones aidant, il/elle ne le laisse pas indifférent.

On va être clair une fois de plus, ça ne parle pas de cul! Pas vraiment. Si l’on passe outre l’élément de la transformation pour réguler la population de chaque sexe, l’émergence, Akane Ogura tient surtout à nous parler de sentiments et du regard de l’autre. Le plus compliqué, c’est que, face au changement de sexe de son ami, Mamiya ressent une attirance qu’il n’aurait pas eue en temps normal. Attirance réciproque, d’ailleurs. Du coup, même si son corps a changé, Miyoshi reste un gars dans sa tête. Les deux héros sont-ils alors des homos qui s’ignorent? Cette attirance existait-elle déjà avant le changement de sexe de Miyoshi?

Autre question qui me taraude : sommes-nous face à un Shojo ou à un Boy’s Love? Ogura prend les éléments des deux genres pour les mélanger en un tout inextricable. Et c’est ce positionnement, cette originalité, qui fait que ce manga est difficilement classifiable. D’autre part, l’auteur ne juge pas, ne prend pas partie (comme la majorité de ses personnages, d’ailleurs).

Pour en revenir à l’émergence, ne cherchez pas, je l’ai fait pour vous! Effectivement, l’auteur se base ici sur un fait scientifique : la protandrie, ou quand un individu mâle devient femelle. Si cela existe chez certaines espèces d’animaux, rassurez-vous, c’est impossible chez l’homme. Et vous savez quoi? C’est traité de façon si naturelle dans le manga, que l’on ne s’en offusque même pas.

Niveau dessin, Akane Ogura se distingue [un peu] du trait classique manga par une façon de dessiner un peu plus anguleuse. Ses personnages ont un côté moins rond, moins chibi qu’à l’accoutumée et des yeux un peu plus bridés que ce qu’on voit d’habitude. Du coup, ça donne une conception graphique un peu plus originale à cette série.

C’est une lecture agréable que ce Shojo [oui, j’ai choisi!]. Par contre, la fin me semble clore de façon définitive ce qu’il y avait à en dire et j’ai un peu de mal à m’imaginer que le scénario va pourvoir se poursuivre sur le même questionnement existentiel sur trois Tomes supplémentaires. Attendons la suite pour se faire une idée.


 

  • Titre : Switch Love Tome 1
  •  Pages : 176 pages
  • Editeur : Delcourt Tonkam (13 février 2019)
  • Collection : Shojo
  • Langue : Francais 
  • ISBN : 978-2-413-01387-7
  • Prix : 6,99€

    
HISTOIRE
80%
   
DESSIN
85%
    
CARACTÉRISATION
85%
    
AMBIANCE GLOBALE
85%

Catégories : Reviews VF

Inline
Inline