Bonjour et bienvenue à tous ! Cette semaine, aujourd’hui, nous allons parler du tome 3 de Super Sons qui sortira chez Urban Comics, ce vendredi 1er février !

Ce troisième tome de la série n’est pas vraiment un troisième tome de la série, car il contient en réalité un crossover comprenant deux chapitres de Super Sons, deux chapitres de Superman et un chapitre des Teen Titans ! Dans cette histoire, un ennemi (déjà apparu dans la série Détective Comics) vient s’en prendre à l’un des Super Sons ; entraînant donc forcément la réaction des Teen Titans et des Super Papas! Grâce à une préparation impeccable, ce « méchant » arrivera à mettre à mal Batman et Superman, et réussira à semer le trouble au sein des jeunes Titans ! En effet, les jeunes super-héros se scinderont en deux groupes pour agir différemment !

Et c’est l’un des plus gros défauts de ce tome de « Super Sons » : j’ai plus l’impression d’avoir eu affaire à un tome des Teen Titans ! Ils sont présents tout au long de l’histoire ; hormis le fait que le méchant veuille tuer l’un des Super Sons, les deux garçons sont presque accessoires ; et surtout, ce sont les Titans qui sont impactés par les péripéties de ce récit ! Ils se retrouvent divisés très facilement, et se rendent compte qu’il leur faudra discuter longuement et mettre les choses au clair pour ne plus être aussi facilement scindés !

Au final, l’histoire n’est pas vraiment très intéressante, mais elle est « nécessaire » pour faire avancer les deux équipes. Le combat que mènent tous les jeunes héros permet, en effet, de rapprocher Damian et Jon, et de montrer les lacunes des Jeunes Titans. Cependant — et à partir de là, je vais être obligé de SPOILER (un élément qu’on voit cela dit dès le début du tome), donc si vous voulez garder toutes les surprises, passez votre chemin jusqu’au prochain paragraphe — le comics se lit après le tome 5 de Detective Comics (paraissant chez Urban le même jour que ce tome de Super Sons), ou pour ceux qui lisent les kiosques Batman Rebirth, après les tomes 15 et 16 (l’arc Un sanctuaire solitaire) qui voient apparaître un Tim Drake du futur, qui cherche à tuer Batwoman pour sauver son futur. Alors, ce n’était déjà pas un ennemi que je trouvais particulièrement intéressant dans l’arc sus-cité, mais il avait pour lui la particularité d’être « nouveau » et « cohérent ». Dans ce tome de Super Sons, il revient pour tuer l’un des enfants car ce dernier est lui aussi (comme Batwoman dans les Detective Comics) responsable d’une catastrophe dans son futur. Et sincèrement, ça ne fonctionne pas. Le méchant perd toute crédibilité avec ce « revirement de situation ». Qu’il revienne du futur pour tuer Batwoman, pourquoi pas. Mais, alors qu’il a échoué la première fois, et que la possibilité lui est donnée de revenir à notre époque, il préfère changer de cible ? Ça manque cruellement de cohérence, et ça a tendance à annihiler tout ce qui faisait la force du premier arc : son envie de tuer Kate Kane coûte que coûte pour sauver son futur. On se retrouve donc avec un personnage qui, derrière toute sa superbe préparation pour vaincre les super-héros de notre présent, semble complètement cafouiller et se perdre dans la priorité de ses actions. Le méchant de ce crossover est donc complètement raté ! La seule chose à sauver, c’est la conséquence qu’aura sa relation passée avec les Titans.

 

Côté dessin, on a affaire à plusieurs dessinateurs, encreurs et coloristes ; et dans l’ensemble, c’est franchement très moyen. Ça m’a à la fois choqué et perturbé, car d’habitude j’apprécie assez le visuel de la série. Mais dans ce tome, on passe tantôt de la superbe planche à une autre semblant être faite à la va-vite… Et c’est comme ça durant presque tout l’ouvrage (le dernier chapitre, dessiné et encré par Tyler Kirkham et colorisé par Tomeu Morey, est un peu meilleur que les autres), ce qui a malheureusement un peu gâché ma lecture. « fun » à précédents visuellement, scénaristiquement, il est loin en deçà des deux premiers. En outre, ma déception vient aussi du fait qu’on n’a pas vraiment affaire à un tome des Super Sons (la série ne représentant qu’à peine plus d’un tiers de l’ouvrage). Qui plus est, je rajouterai le même défaut qu’aux deux premiers tomes : les « super fils » ne s’en sortent toujours pas d’eux-mêmes ! Encore une fois, la solution à leurs problèmes vient d’une intervention extérieure ; ils restent donc incapables de gérer, seuls, leurs soucis, et c’est un peu déroutant…

Sur ce, à la semaine prochaine pour une nouvelle review !

J’ai franchement été très déçu de ce tome ; il n’est pas forcément horriblement mauvais (et j’irai même jusqu’à dire qu’il est assez lire, comme les volumes), mais visuellement, comme scénaristiquement, il est loin en deçà des deux premiers. En outre, ma déception vient aussi du fait qu’on n’a pas vraiment affaire à un tome des Super Sons (la série ne représentant qu’à peine plus d’un tiers de l’ouvrage). Qui plus est, je rajouterai le même défaut qu’aux deux premiers tomes : les « super fils » ne s’en sortent toujours pas d’eux-mêmes ! Encore une fois, la solution à leurs problèmes vient d’une intervention extérieure ; ils restent donc incapables de gérer, seuls, leurs soucis, et c’est un peu déroutant…

         Sur ce, à la semaine prochaine pour une nouvelle review !


 

  • Titre :Super Sons, Tome 3 “Futur Funeste”
  • Broché: 120 pages
  • Editeur : Urban Comics (1 février 2019)
  • Collection : DC Rebirth
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 979-1026815914
  • Prix : 14,50€

    
HISTOIRE
70%
   
DESSIN
60%
    
COLORISATION
75%
    
CARACTÉRISATION
75%
    
AMBIANCE GLOBALE
75%
        

Catégories : Reviews VF

Inline
Inline