Une série de Mark Millar c’est toujours curieux. Forcément on se demande si ça va le faire ? Est-ce qu’il va la finir ? Est-ce que ça ne va pas être naze ? Une chose est claire c’est que lorsqu’il fait quelque chose de bien c’est généralement très bien ! C’est donc avec l’espoir d’un « bon Millar » et nanti de bons conseils que je suis allé jeter un œil à Starlight !

01

Et la première chose qui saute aux yeux c’est que Starlight aurait vraiment pu s’appeler Flash Gordon ! Millar n’a pas menti. Dans cet univers rétrofuturiste on retrouve toute la magie des space operas d’antan. Mais clairement j’ai tout de suite eu un flash (pas le bolide écarlate ni notre très cher Guy ! ) : en fait à la lecture je me suis revu au début de Hook, ce superbe film avec Robin Williams. La tendresse du personnage, la situation, le sentiment d’abandon qui se dégagent touchent.

Mais au delta de tout ça, la réussite de ce titre est sa construction narrative. Pour la première fois depuis que je lis du Millar j’ai été simplement surpris de l’amour qu’il met dans l’écriture de son personnage, peut être est-ce justement parce que Millar en écrit peu qu’on l’aime autant ! Le personnage hein, pas Millar ! Les références aux œuvres cinématographiques de ces dernières années sont nombreuses, le personnage fait vaguement penser à Gran Torino à cause de son caractère et de son regard sur la vie. Tout ça magnifiquement illustré par Goran Parlov, avec des petits retours en arrière comparant la situation actuelle avec un souvenir vécu..

Starlight4

Au niveau du scénario rien d’exceptionnel, mais c’est exceptionnellement poétique ! Duke McQueen est une légende sur Tantalus… Par contre sur Terre, c’est un vieillard ordinaire, en deuil après la mort de sa bien-aimée. Mais un jour, l’inévitable arrive : un vaisseau Tantalus apparaît devant sa maison. Je ne vais pas vous en dire plus, c’est une mini série en 6 épisodes drôlement efficace, attendrissante à souhait, il n’y a qu’a voir le flashbask de Duke et sa femme au restaurant pour en être convaincu.

Sachez d’ores et déjà que Starlight va être adapté en film… Autant le comics est un must have, autant pour le film j’ai quelques doutes… Cela sera très certainement une bonne histoire, mais sans plus… Peut être j’ai tort, dans ce cas-là ça deviendra un grand classique !

En tout cas, Mark Millar nous montre qu’il avait envie de nous raconter une histoire passionnante, remplie d’action, dosée à l’humour. Rajoutez un peu de suspens et d’émotion, et paf ! Starlight !

Je ne vous dirai rien de plus à part d’aller la lire car vraiment, vous ne regretterez pas.

Starligt 3