Bonjour Minna, tout d’abord merci de m’accorder un peu de temps pour répondre à ces questions. Nous vous avons découvert en France par le biais d’Akileos qui en fin d’année 2018 nous a proposé Stand Still Stay Silent Tome 1, et personnellement, ça a été mon coup de cœur de l’année ! Tout est là ! La magie, la beauté, l’intrigue, et l’objet en lui-même est vraiment magnifique !

Ici en France très peu de gens vous connaissent. De fait, je me suis un peu renseigné sur « Minna Sundberg », mais qui êtes-vous ? D’où venez-vous ? Et comment avez-vous décidé de vous lancer sur SSSS ?

 

Eh bien, je suis une femme finlandaise de 29 ans vivant en plein coeur de la Finlande. Je suis née en Suède de parents immigrants finlandais et nous sommes retournés en Finlande lorsque j’avais 7 ans. C’est pourquoi je parle couramment le suédois, le finnois et que j’ai une affinité pour les cultures nordiques dans leur ensemble.

 

J’ai commencé à faire du Webcomics à l’adolescence, vers l’âge de 12 ans, je pense. Je n’etais pas specialement interessée pour faire du Webcomics, mais j’avais des amis en ligne qui commençaient tous à faire leurs propres comics, et je voulais aussi essayer. Il s’est avéré que j’ai vraiment aimé ça, et c’était un passe-temps amusant et non sérieux pendant de nombreuses années. Je n’avais pas décidé de me lancer sérieusement dans la bande dessinée avant d’être à l’université et d’étudier le graphisme à l’école des arts industriels d’Helsinki (Taideteollinen Korkeakoulu). C’est là que j’ai eu l’idée de Stand Still Stay Silent.

J’étais si excitée par le concept que ça m’a fait complètement changer mon objectif personnel qui était de devenir illustratrice pour devenir auteure de bande dessinée. En particulier une artiste de webcomic, parce-que c’est comme ça que j’ai toujours fait de la bande dessinée. Je ne me souciais pas vraiment de le publier sous forme de livre, je voulais juste que les gens le lisent. Mais tout d’abord, j’ai dessiné une bande dessinée «A RedTail’s Dream», que j’ai dessiné le soir pendant mes études et, une fois mon diplôme obtenu, j’ai lancé SSSS.

Est-ce votre travail quotidien, ou un « loisir » ?

Oui aujourd’hui j’ai fait de SSSS mon travail à plein temps! J’ai été capable de constituer une base de lecteurs lors de mon premier webcomic «A RedTail’s Dream» avant SSSS. Depuis j’ai réussi a en faire mon seul travail !

Comment le travaillez-vous ? D’où viennent toutes les idées que l’on trouve au fil de la lecture ? Et je tiens à préciser que répondre « les idées viennent de ma tête » ça ne compte pas !

Je suis tellement inspirée de base grâce au plan de l’histoire et son concept! J’aime beaucoup les histoires post-apocalyptiques de toutes sortes, en particulier celles qui traitent des pandémies, des monstres mutants et de la culture finlandaise et nordique. J’ai donc essentiellement combiné ces éléments dans la bande dessinée. Et avec un mélange de concepts comme celui-ci, vous avez une source presque illimitée de scénarios intéressants à explorer!

 

Avez-vous des références particulières pour créer cet univers ? Comment le bâtissez-vous ?

Au début, je lisais beaucoup de choses sur les maladies et leur propagation, et j’ai étudié des cartes pour déterminer où il serait judicieux d’établir des zones de sécurité dans l’histoire. Et je ne garde pas de bibliothèque de références physiques pour moi. En ce qui concerne la construction du monde, c’est juste dans ma tête, ce qui signifie que je change ou ajuste parfois les choses au fur et à mesure que l’histoire avance. Mais une fois que j’ai établi quelque chose dans la bande dessinée, je m’en tiens à cela, et les pages de bandes dessinées elles-mêmes sont la référence par la suite. Je dois souvent vérifier les pages précédentes pour m’assurer de ne pas contredire la construction de l’univers lorsque je propose une idée géniale.

 

Dans le tome 1 on aperçoit que très peu de cet univers, ou même des autres pays. Avez-vous un plan pour l’histoire ? Ou l’histoire se construit d’elle-même ?

J’ai plusieurs années d’histoire très bien planifiées dans mon esprit, je préfère connaître la fin des arcs majeurs avant même de commencer à en dessiner une seule page. De cette façon, j’évite de partir dans tous les sens lorsque j’écris.

 

Les personnages que l’on apprend à découvrir représentent-t-ils des personnes que vous connaissez ?

Ils ont peut-être des traits et des bizarreries inspirés par des personnes que je connais ou que je connais à peine, mais aucun des personnages n’est basé sur une personne en particulier. Ils sont complètement construits pour l’histoire.

 

En terme d’histoire, d‘ailleurs, le tome 2 sort d’ici peu en France, je l’attends avec impatience, presque plus qu’un enfant qui attend ses cadeaux de Noël. Que pourriez-vous dire à nos lecteurs pour faire grandir encore plus leur impatience ?

Oh mon Dieu, eh bien, je peux dire que le tome 2 est là où commence le vrai gros morceau du comics, la « chair » de l’histoire ! Et aussi, un petit chaton rejoint le groupe.

 

Vous avez déjà la fin de votre histoire ? Ou une trame générale, un plan ?

Oui. Je sais comment et où les personnages vont, comment ils vont se développer et quelle sera la fin éventuelle. Je pourrais bien sûr changer de plan par rapport à mon plan actuel, mais pour le moment je sais où il va.

 

Nos amis vont-ils découvrir le reste du monde ? Il y a tellement de possibilités dans ma tête que  j’imagine déjà plein, plein, d’aventures ! Dites-moi qu’il y a SSSS Universe !

C’est possible à l’avenir si je décide de continuer avec SSSS assez longtemps pour entrer dans le reste du monde, tu as raison, il y aurait tant à explorer! Et il y a très probablement des colons vivants cachés dans d’autres parties du monde aussi, je n’ai rien établi de canon pour l’instant et je laisse tout le monde imaginer comment les choses se passeraient dans leur pays ou leur région.

 

Graphiquement votre travail est vraiment incroyable. J’ai eu l‘occasion plusieurs fois de vous voir streamer et c’est toujours un plaisir. Cependant, j’ai remarqué que vous aviez des bandes sonores de jeux vidéo, est -ce que votre inspiration est influencée par ça ?

J’aime les jeux vidéo, oui, mais ils ne sont pas une source d’inspiration pour mon art ou mes histoires. Eh bien, les monstres du jeu “Dead Space” ont été une grande source d’inspiration pour la direction du design que j’ai prise pour les créatures de SSSS.

 

Ou, peut-être, vient-elle d’ailleurs ? De BD ou de manga, voire de Comics ?

Je dirais que mon style de bande dessinée est un mélange de romans graphiques européens (Tintin et Astérix étaient mes enfants préférés), les bandes dessinées de Donald Duck qui sont si populaires en Finlande (j’ai particulièrement aimé le travail de Don Rosa) et divers mangas que j’ai lu quand j’étais adolescente.

En parlant de jeux vidéo, on vous voit poster l’avancement d’un projet de jeu vidéo, qui est simplement super ! Extrêmement cohérent avec l’univers de la BD, très fidèle, en même temps, vous êtes aux commandes, donc c’est logique ! Pourriez-vous nous en parler ?

Sûr! Je passais tellement de temps chaque semaine à ne dessiner que des pages de BD pendant tant d’années que je sentais que ma créativité en était bridée. Je voulais créer un passe-temps pour vider mon cerveau un jour par semaine. J’ai donc décidé d’apprendre à programmer en C # pour pouvoir créer un petit jeu. C’est un jeu en style jRPG avec un système de combat au tour par tour, et il y a les mêmes personnages que SSSS mais dans un monde et une histoire complètement différentes. Il est très loin d’etre fini, mais ce sera amusant une fois que ce sera fait. Et j’aime travailler dessus!

Une dernière petite question, avez-vous d’autres projets comics en parallèle ou pour le moment c’est LE projet !

Pas d’autre projet en parallèle, non. Je sens que je ne peux me concentrer que sur un projet comics à la fois, afin que ce soit le meilleur possible. Je garde mes autres idées pour après SSSS, généralement quand l’ensemble est terminé, c’est terminé!

 

Je ne vais pas faire plus long, je garde mes autres questions pour la sortie du tome 3 ou pour qui sait, une future venue en France ! Où nous pourrons peut-être échanger en face à face !

Un grand merci encore une fois !

Pas de problème, merci de m’avoir interviewé!

Inline
Inline