Bonjour à vous !

Encore une fois merci de prendre le temps de jouer aux questions-réponses ! Cependant cette fois se sera très ciblée !Nous allons parler de Stand Still Stay Silent !

Mon coup de cœur 2018 ! Et ce tome 2 se place d’ailleurs dans mon top 5 voire top 3 de 2019 !

J’ai justement quelques questions concernant l’arrivée de ce titre chez vous !La version originale a eu le droit à un Kickstarter qui en France n’a pas fait grand bruit voire même inaperçu ! Comment avez-vous entendu parler de ce titre ? Ou de Minna Sundberg ?

Merci à toi pour ton enthousiasme autour du titre. Nous sommes avant tout des passionnés qui passons beaucoup de temps à rechercher de nouveaux styles, de nouveaux formats, de nouveaux auteurs. Nous sommes donc très attentifs aux artistes qui émergent de la « Scène » Webcomics. Notre rencontre avec le travail de Minna s’est faite naturellement suite à nos habituelles recherches sur les internet et nous a tout de suite impressionnés. Lorsque nous avons vu le bel objet qu’elle proposait dans son Kickstarter nous avons voulu le publier.

La version que vous proposez en France qui, au passage, est extraordinairement belle, est donc très proche de la VO que j’ai pu voir, est-ce une volonté de votre part ? Une entente avec Minna ?

 

C’est une volonté de Minna et son agent qui souhaitaient que la version FR soit identique à la VO.

 

Comment avez-vous appréhendé la partie traduction ? C’est quand même tout un folklore diffère de ce que nous connaissons ici. Vous avez fait quelques recherches pour retranscrire du mieux possible ? Comment ça s’est passé ?

Pour répondre à cette question je laisse la parole à Diane Ranville la traductrice :

La traduction a en effet demandé quelques recherches. J’ai appris des mots spécifiques comme “scalde”, qui désigne les poètes scandinaves du moyen-âge. Mais finalement Minna Sundberg a surtout inventé son propre univers, qu’elle explique très bien dans les passages documentaires du livre. Le défi consiste donc à trouver des termes qui ont une bonne résonance et qui peuvent évoquer des images aux lecteurs et lectrices.

Après avoir découvert le travail de Minna, j’ai fouiné sur les internettes et suite a notre entretiens qui paraitra mercredi. Je suis donc ainsi tombé sur le jeu vidéo qu’elle développe à côté, mais aussi un premier web comics qu’elle a produit entre 2011 et 2013 A Redtail’s Dream. Il n’existe à l’heure actuelle qu’une version ebook qui je vous avoue me démange de lire, cependant peut-on imaginer le voir pointer le bout de son nez en France ?

Tu as bien enquêté ! 😉 Le travail que fait Minna sur son JV et vraiment impressionnant et super séduisant je l’avoue. Et oui A Redtail’s Dream verra bien le jour cette année au même format sous le nom de : Le Rêve de Renard 

Merci beaucoup pour toute vos réponses et à très bientôt


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inline
Inline