Pour fêter les 25 ans d’Image, Delcourt nous a proposé cette année en exclusivité pour le Free Comic Book Day France un one-shot spécial : Spawn se les prend tous !

Pour annoncer la sortie de son nouveau film, Spawn décide de se rendre à la Comic Con de San Diego. Carrément porté par l’amour qu’il se porte, il confond la file des annonces ciné avec celle du concours de cosplay. En tant que star, il ne veut pas faire la queue et, quand ça commence à râler, le carnage commence. Ce sont quasiment tous les personnages d’Image Comics qui en prennent plein la tronche, mais également bon nombre de persos d’autres éditeurs, Marvel en tête. Revanchard le Todd ?

C’est clair, ici on ne se prend pas la tête et on prend tout à la rigolade. L’aspect de Spawn d’abord, en bébé rondouillard assoiffé de sang et d’étripage. En mode Skottie Young. Les dessins de JJ Kirby s’inspirent d’ailleurs de cette nouvelle mode, bien qu’elle ait été initiée, il y a longtemps déjà, par les X-Babies, par Art Adams. Les dessins emplissent toute la page, avec sang et boyaux à l’air. C’est d’ailleurs le décalage entre l’aspect juvénile de cette version de Spawn et tous les meurtres perpétrés qui fait la force de ces planches. Un peu comme dans I Hate Fairyland par… Skottie Young !

Car oui, on sent énormément l’inspiration de la série de Young dans ce one-shot. Du moins dans la partie gamin vs les autres qui déchiquette tout ce qu’il voit. Jusqu’à son créateur, McFarlane lui-même. Et c’est là que c’est intéressant. On a souvent reproché au créateur de Spawn d’être un narcissique imbu de lui-même. Chose qui se retrouve dans le comportement de sa création/créature dans ce volume. C’est ce Spawn, représentant les travers de McFarlane, qui finira par tuer son créateur dans une scène alienesque à mort ! Est-ce à dire que Todd a compris ce qu’on lui reprochait ou, au contraire, qu’il persiste et signe dans son comportement hautain ?

Entre l’anniversaire d’Image, un nouveau film Spawn et une série télé sur Sam et Twitch en préparation, Todd McFarlane n’a pas fini de pouvoir prendre la grosse tête. Un peu comme son chibi-Spawn.

Catégories : Reviews VF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inline
Inline