Après un premier Tome enthousiasmant, Signal 100 revient pour une suite où chaque décision peut mener à d’atroces souffrances [ce n’est pas moi qui le dis, c’est la quatrième de couverture].

Les élèves de première C sont toujours hypnotisés par la vidéo du professeur Shimobe et toujours coincés dans leur lycée. Là où Wada avait pris l’ascendant sur la (presque) totalité des élèves dans le Tome 1, il se retrouve maintenant chassé par ses camarades. Comme de bons moutons, il leur faut un berger. C’est Sakaki qui va prendre en main le destin de ses camarades. Il faut dire que n’ayant pas été hypnotisé il ne risque rien. Sauf que… Il semblerait que le professeur Shimobe ait un complice.

Il est facile, dans ce type de manga, d’aligner les cadavres et les meurtres atroces sans aucune cohérence, juste pour le plaisir [!]. Arata Miyatsuki va au-delà de la facilité et nous propose un Tome où les suicides  sont plutôt là pour faire avancer l’histoire, plus que pour satisfaire une sorte de voyeurisme malsain. Ses personnages et la situation ayant été posés, il peut s’attarder sur l’impact psychologique de la situation sur les élèves. Qui plus est, il joue avec eux, comme avec le lecteur, en introduisant un traître au sein même du groupe. Alors, Sakaki ou un autre? L’auteur nous perd en conjonctures et, même lorsque son identité est découverte, rien ne dit qu’il n’y en a pas d’autre(s). C’est en jouant sur cette confiance perdue qu’il nous accroche jusqu’à la dernière page du volume.

Shigure Kondo ne démérite pas. Son trait est toujours aussi propre, aussi impactant. La lecture de ce second Tome m’a pourtant permis de découvrir que, pour représenter la folie, la haine de Shimobe et son complice, voire des élèves entre eux, il utilise toujours la même technique : de grands yeux tout ronds. C’est le seul petit détail qui me chiffonne, et maintenant que je vous en ai parlé, vous allez aussi faire une fixette dessus. Y’a pas de raison!

Pas de temps mort pour les élèves de première C. Ce Tome 2 est dans la droite lignée du premier. Il va même plus loin dans l’étude de la psychologie de ses personnages, ce qui le rend plus profond, plus mature. Une très bonne pioche à continuer sans hésitation pour le Tome 3.


  • Titre : Signal 100 – T2
  • Album: 192 pages
  • Editeur : Delcourt/Tonkam (28 novembre 2018)
  • Collection : Borderline
  • Langue : Français
  • ISBN-13:978-2-7560-9900-2
  • Prix : 7,99€

    
HISTOIRE
90%
   
DESSIN
85%
    
CARACTÉRISATION
85%
    
AMBIANCE GLOBALE
90%