Continuons l’exploration des Terres d’Arran avec la toute nouvelle série venant s’ajouter à celles déjà existantes : Mages. Comme pour Orcs & Gobelins, chaque volume nous proposera en sous-titre le nom du mage concerné. Pour ce Tome 1, nous allons faire la connaissance avec Aldoran.

Ou non. On va plutôt s’intéresser à Shannon, une jeune bergère, très jeune, une fillette, aventureuse et casse-cou. D’une curiosité intarissable, elle ne pouvait que s’intéresser de près à un vieil ermite venu s’installer à la lisière de la ville de Castelek. Grand, baraqué et plein de tatouages, il n’en fallait pas plus pour que Shannon s’imagine tout un tas de choses.

Après qu’elle se soit introduite chez lui, l’ermite, Tyrom, et Shannon se lient d’amitié. Aussi, lorsque des mercenaires venus saccager Castelek menacent la vie de la fillette, Tyrom s’interpose, bloquant l’attaque on ne sait comment. Magie?

Jean-Luc Istin pose les bases de cette nouvelle série avec ce Tome 1. Du coup, ça cause beaucoup, histoire de bien faire comprendre aux nouveaux lecteurs comment fonctionne la magie dans les Terres d’Arran, les implications des différentes races, les guerres de pouvoir, etc. On n’est pas dans l’épisode un de Game of Thrones [ça manque bien trop de sexe, de tripes et d’inceste pour ça], mais on n’en est pas loin, tellement il faut attendre la moitié du volume pour que les personnages soient mis en place et que l’action devienne intéressante. Là, l’histoire prend une tournure intéressante, répondant aux questions posées en début de Tome. Je regrette néanmoins un peu l’évolution de la caractérisation de Shannon, que je juge un peu trop rapide et pas assez approfondie. Ceci mis à part, le scénario nous immerge bien dans l’univers partagé des Terres d’Arran et je dois avouer que j’ai apprécié le twist final.

Côté dessins, pas de surprises. Si vous aimez ce qui est fait sur Elfes, Nains et Orcs & Gobelins [si vous suivez notre semaine spéciale, c’est que ça doit être le cas], vous ne serez pas perdus. Kyko Duarte s’est bien approprié les codes de  cet univers héroïc fantasy, utilisant un trait Franco-Belge, empruntant, au détour de la mise en pages, aux comics. C’est beau, c’est propre et c’est bien colorisé par J. Nanjan, un habitué de cet univers.

Allez, si Tyrom est vraiment imposant et me fait penser, dans son design, à un nain surdéveloppé, j’ai un peu de mal avec les gros plans sur son visage qui donnent l’impression d’être face à un poupon. Ce détail mis à part [oui, je sais, il faut que j’arrête de me focaliser sur les détails] le trait, tout autant que la mise en pages, sont agréables et bien équilibrés.

Alors, Mages, c’est bien, ou pas?

Si vous suivez toutes les séries des Terres d’Arran, c’est un indispensable qui permet de développer encore plus cet univers partagé.

Si vous êtes nouveau lecteur et que vous aimez la fantasy, c’est un bon point d’entrée et, même si vous ne lisez que ce volume, vous comprendrez tout.

Du coup, malgré quelques défauts, le titre mérite qu’on lui laisse sa chance. Avec quatre magies différentes, et donc autant de Tomes de prévus, il y a de quoi voir venir.


  • Titre : Mages – T1 : Aldoran
  • Album: 48 pages
  • Editeur : Soleil (19 juin 2019)
  • Collection : SOL.FANTASTIQUE
  • Langue : Français
  • ISBN : 978-2-302-07662-4
  • Prix : 14,95€

    
HISTOIRE
70%
   
DESSIN
85%
    
COLORISATION
85%
    
CARACTÉRISATION
75%
    
AMBIANCE GLOBALE
75%

Inline
Inline