Les comics aiment bien les secrets : Secret Wars, Secret Empire, Victoria’s Secret [euh, non, pas celui-là]. C’est au tour de l’univers Valiant de nous proposer de découvrir ses secrets avec le récit complet Secret Weapons.

On connaît maintenant les psiotiques activés par Harada qui ont déferlé sur le monde. Avec des pouvoirs toujours plus cools et puissants les uns que les autres, certains d’entre aux ont même formé une super-équipe, Unity. Mais parmi tous ces psiotiques activés pour une petite fortune par le fou mégalo Harada, ils n’ont pas tous le pouvoir de voler ou de détruire les choses avec la pensée. Il y a eu parmi eux des “petits” pouvoirs qui ont été activés. Et ces psiotiques de seconde zone ont rejoint le banc de touche dans une espèce d’institution secrète, dans le seul but de les faire oublier. Mais malheureusement, il y a un grand méchant qui a décidé de voler leurs capacités. Pour ce faire, une seule solution : les hacher menu pour se baigner dans leur sang! Livewire va donc prendre les choses, et les recalés du super-pouvoir, en mains afin de leur éviter ce triste sort.

Eric Heisserer arrive à rendre ces rebuts sympathiques, et ce dès le début du récit. Il faut dire qu’il présente ce groupe sous une forme qui a fait ses preuves : des paumés rejetés aux pouvoirs ne demandant qu’à être développés sous la houlette d’un instructeur plus âgé. Eh oui, vous avez reconnu le pitch de X-Men. En plus, il s’inspire de la période classique de Claremont. J’en veux pour preuve la caractérisation de ses personnages, avec une couple qui se découvre (Jean et Scott) et un intello (Hank). Effectivement, le discours est quand même plus récent, notamment dans les motivations des personnages. Ce n’est pas un bête copié/collé, mais quand même, l’influence est là.

J’en veux également pour preuve l’être synthétique capable de dupliquer les pouvoirs des mutants. Un vrai Nemrod!

Malgré, ou grâce à, tout ça, la mayonnaise prend et on se sent proche de ces quatre héros malgré eux, qui ne demandent qu’à être mis sur le devant de la scène et à apprendre à maitriser leurs capacités, bien avant de vouloir sauver le monde.

Comme d’habitude, on assiste à un foisonnement de dessinateurs dans les productions Valiant. Même si ça ne saute pas franchement aux yeux à la lecture du volume [merci le scénario], ça reste tout de même préjudiciable, une fois de plus, à la cohérence graphique et, surtout, je ne comprends pas le pourquoi de cette façon de travailler?

Entre Raul Allen, Patricia Martin et Adam Pollina, personne ne sort du lot ni ne se démarque par rapport aux autres. C’est bien et moins bien, car ça nous prouve que ces artistes sont interchangeables et que le volume nous propose quand même une mise en page et une partie graphique somme toute banales.

Agréable à lire, il ne manque à cette mini série qu’à être prolongée par une suite avec une équipe créative unique pour satisfaire le lecteur. Une bonne surprise qui plaira à tous les fans de X-Men.


  • Titre : Secret Weapons
  • Album: 200 pages
  • Editeur : Bliss Comics (18 Mai 2018)
  • Collection : Valiant Comics
  • Langue : Français
  • ISBN: 978-2-37578-117-3
  • Prix : 20€

    
HISTOIRE
85%
   
DESSIN
65%
    
COLORISATION
70%
    
CARACTÉRISATION
75%
    
AMBIANCE GLOBALE
80%

Inline
Inline