Pour les shojo addict, les Éditions H2T ont tout prévu. À savoir une nouveauté dans leur catalogue, le Tome 1 de Scarlet Soul.

Rin Shirano est une bonne à rien. Enfin, surtout en comparaison de sa soeur, Lys, grande prêtresse exorciste. Car oui, au royaume de Nohmur, on a besoin d’exorcistes pour repousser les démons. Saut Aghyr, qui ne lâche jamais Rin d’une semelle. Mais lorsque Rin s’absente brutalement, le royaume s’en trouve à nouveau menacé. Rin va devoir alors assumer la tâche de grande prêtresse.

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, je me suis ennuyé à la lecture de ce manga. Les personnages sont sans saveur, vus et revus dans les tonnes de shojo du même acabit qui nous sont proposés. L’histoire de cette jeune fille ratée qui se retrouve propulsée grande prêtresse et qui a un démon beau comme un cœur et amoureux d’elle qui lui colle aux basques…bof! C’est lourd, les dialogues sont pesants et la narration s’englue dans des effets graphiques à foison.

D’ailleurs, il n’y a que le graphisme qui sauve ce volume. C’est beau, très beau, même. La mangaka maîtrise son trait et nous livre des personnages tous plus (trop?) beaux les uns que les autres dans un décor merveilleux. C’est un conte de fées, quoi.

Valable, à mon avis, uniquement pour ses qualités graphiques, Scarlet Soul ne m’a vraiment pas convaincu. On passe rapidement à autre chose.


  • Titre :Scarlet Soul – T1
  • Pagination : 180 pages
  • Editeur : H2T (24 octobre 2018)
  • Collection : Shojo
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 9782377770069
  • Prix : 7,95€

    
HISTOIRE
40%
   
DESSIN
85%
    
CARACTÉRISATION
40%
    
AMBIANCE GLOBALE
45%

Catégories : Reviews Mangas

Inline
Inline