Bonjour et bienvenue à tous ! Cette semaine, nous allons parler de Rome West, l’uchronie de Brian Wood, Justin Giampaoli et Andrea Mutti, parue chez Jungle Comics le 6 mars 2019 !

         

Dans cette histoire, on va découvrir au fil des chapitres ce qu’auraient pu devenir les États-Unis si Christophe Colomb n’avait pas été le premier à les découvrir en 1492. En l’an 323, une flotte de l’Empire Romain est prise dans une terrible tempête et finit par échouer sur le nouveau Continent. De là, ils vont devoir former un nouvel Empire à l’ouest : Rome West. Au fil des chapitres, on va suivre diverses périodes de cet Empire occidental uchronique, du IIIe siècle jusqu’à notre époque. Pour ce faire, nous allons suivre la famille Valerius, en commençant par le Légionnaire Lucius Valerius. Au fil des siècles, sa famille va vivre des péripéties qui nous feront découvrir cette nouvelle Amérique.

         À l’écriture, on retrouve Brian Wood, que je connais principalement pour le volume 2 de Star Wars version Dark Horse ou encore pour ces comics chez Vertigo, comme DMZ, mais surtout Northlanders (avec lequel on retrouve pas mal de similarités dans ce Rome West). Aux dessins, Andrea Mutti, que les fans des X-Men ont sûrement déjà vu sur quelques épisodes de Daken : Dark Wolverine ou sur le Prélude à Schism 2, qui retrace le passé de Magnéto. Ensemble, Wood et Mutti avaient déjà travaillé sur le chapitre 55 de DMZ ; mais aussi sur la série qui revisitait la Guerre d’Indépendance, Rebels, parue chez Dark Horse outre-Atlantique, et chez Urban Comics en France. À leurs côtés, Justin Giampaoli vient coscénariser le récit avec Brian Wood.

         L’histoire, comme pour Northlanders, traverse plusieurs époques, et plusieurs lieux différents. Le tout forme une suite de récits quasi anthologiques, mais qui présentent quand même un fil rouge : la famille Valérius. Au fil des pages, on découvre ce qu’aurait pu devenir cette Amérique découverte par les Romains. Le postulat de départ est très intéressant, et les premiers chapitres le rendent très bien. Cependant, alors que les chapitres passent et que les années défilent, les récits sont de moins en moins liés, et au final cette nouvelle réalité paraît parfois très peu différente de la nôtre ; au point d’avoir certains chapitres semblant un peu hors du récit.

         Et c’est le principal reproche que j’aurais à faire à l’ouvrage. Créer une nouvelle uchronie et en présenter les nouveaux aspects est très intéressant, mais il est parfois difficile de ne pas perdre le lecteur, au fur et à mesure que se succèdent les chapitres, fort légèrement liés les uns aux autres…

         Au final, j’ai passé un agréable moment lors de ma lecture, mais mon intérêt s’est peu à peu étiolé au fil de l’histoire. On a ici affaire à un ouvrage sympathique — surtout visuellement — mais qui peine un peu à arriver jusqu’à son terme, un peu décevant. Dommage car l’idée de base et les premiers chapitres avaient de quoi séduire !

         Sur ce, à la semaine prochaine pour une nouvelle review !


  • Titre : Rome West
  • Broché: 112 pages
  • Editeur : Jungle (6 mars 2019)
  • Collection : Jungles Pépites
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 978-2822226592
  • Prix : 14€95

    
HISTOIRE
70%
   
DESSIN
80%
    
COLORISATION
85%
    
CARACTÉRISATION
65%
    
AMBIANCE GLOBALE
70%
  

Catégories : Reviews VF

2 commentaires

Cara · 10 avril 2019 à 13 h 33 min

Hum le postulat de départ me plait énormément, mais ta critique me refroidit un peu… Je vais voir s’ils le commandent en bibliothèque du coup, ça ne sera pas dans mes achats prochains!
Merci pour ce retour!

    GL · 10 avril 2019 à 13 h 45 min

    Bah, comme toi, le postulat me plaisait énormément ! Et, sans avoir passé un mauvais moment, j’ai pas été aussi emballé que je ne m’y attendais…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inline
Inline