La problématique Green Lantern

Du temps à passé depuis la sortie en kiosques du magazine Justice League Recit Complet #2. Pourquoi est-ce que je ne vous le propose donc toujours pas ?

Eh bien, vous n’êtes pas sans savoir que depuis l’arrêt brutal de Green Lantern Saga, qui n’avait finalement pas survécu à son passage en trimestriel, la publication des séries étant liées à cet univers furent chaotiques.

Jamais nous n’avons pu lire la fin des séries Red Lanterns, Green Lanterns New Guardians et Sinestro, dont nous avons eu très peu de numéros, finalement. En toute logique, Lobo et The Omega Men, qui étaient en quelque sorte des suites de Red Lanterns et Green Lantern New Guardians nous échappèrent également. Plus gênant encore, Green Lantern Lost Army et Green Lantern Edge Of Oblivion, la suite de Green Lantern Corps, ne pointa pas non plus le bout de son nez.

Au final, on s’est retrouvé bien vite avec une restriction drastique de Green Lantern en France, au détriment parfois de la compréhension globale des histoires que l’on nous proposait. Pour ceux qui auraient lu les précédents articles sur le magazine Justice League Rebirth, vous savez que ce dernier contient la série Hal Jordan And The Green Lantern Corps qui prend la suite de Green Lantern, Green Lantern Edge Of Oblivion et Sinestro.

J’avoue ne pas comprendre pourquoi avoir fait l’impasse sur tout ceci, et c’est donc tout naturellement que ma frustration m’a mené à lire en V,O tout ce qui ne nous a pas été proposé.

Je souhaite donc vous faire part de mon débriefing, pour que vous sachiez vous aussi où on en est dans l’univers incroyablement passionnant des Green Lantern.

Attention gros spoilers en vue !

Sinestro :

Du côté de Sinestro, quelque temps après les guerres contre les New Gods ou Relic, Sinestro contrôle désormais Parallax. Il est appelé pour protéger son peuple, les Korugariens, dont une partie se trouve avoir été finalement décimée par Mongul. Sinestro le vainc avec l’aide de son Corps et prend possession de Warworld. Peu après, un traître dans les rangs tente de détruire New Korugar en provoquant une fusion dans le réacteur. Soranik, la fille de Sinestro, tente de déplacer les Korugariens vers Warworld. Ce choix va à l’encontre de la volonté de Sinestro, ce dernier arrache l’anneau vert à sa fille et lui enfile un anneau jaune, faisant d’elle une Yellow Lantern. Quelques instants plus tard, son anneau vert disparaît et elle apprend que Sinestro et Lyssa Drak, la gardienne des histoires du Corps, l’ont protégée du « ravissement » qui à fait disparaître tous les possesseurs d’un anneau vert. Dans le même temps, Sinestro lie Parallax au noyau pour le stabiliser et nous découvrons que Lyssa est la traîtresse. Malgré cela, Sinestro fais accuser d’autres Yellow Lantern pour l’exemple et ne dit à personne qui était vraiment responsable, celui-ci étant persuadé que Lyssa agit selon les prophéties. Suite à tout ça, Sinestro mène une campagne de recrutement et engage Lobo, qui refuse l’anneau jaune, pour lui ramener Pélerin, un Blue Lantern. L’objectif de Sinestro est simple, faire en sorte que Pélerin place son espoir en son Corps pour qu’avec l’aide de son anneau, il augmente le pouvoir des Yellow Lantern. Parallèlement, une visite est rendue à Black Adam pour en apprendre plus sur une force dévastatrice dites d’anti émotion. Lors d’une visite d’un tombeau, l’un des membres de cette force va se présenter à Sinestro. Il s’agit d’un gardien de l’univers momifié qui se réveille à leur approche. Une grande guerre se déclenche, dans laquelle on peut voir, entre autres, Black Adam, Wonder Woman, Superman, L’épouvantail, Deathstroke et Harley Quinn porter un anneau jaune. Pélerin est envoyé sur le champ de bataille pour booster la puissance des anneaux. Les ennemis sont finalement vaincus par Sinestro au prix du sacrifice d’une partie de son essence même et, affaibli, il demande à sa fille de devenir chef du Corps. Ainsi, les habitants de la Terre souhaitant un Yellow Lantern attitré pour  les protéger, Arkillo est désigné par Soranik et Pélerin se propose de rester à ses côtés. Les anneaux jaunes prêtés précédemment sont récupérés, à l’exception de celui de Black Adam, Sinestro ayant passé un pacte avec lui. Maintenant que Soranik dirige, certains traîtres complotent pour l’assassiner, ainsi que le reste des Korugariens. Sinestro et certains de ses fidèles Lantern découvrent leur objectif et mettent fin à leurs vies. Sinestro confie ensuite à sa fille que les recherches concernant les Green Lantern continuent toujours, mais sans succès. D’un autre côté, les Red Lanterns cherchent à se venger de Sinestro et engagent l’un de ses fidèles, Dez Trevius, dans leurs rangs. Un affrontement a lieu, mais sans aucune perte, Soranik les faisant disparaître une fois les informations qu’elle voulait acquises. Enfin, la série se termine sur le constat de Sinestro, il se sent de plus en plus diminué. Les Korugariens vivent pour l’instant en paix et Sinestro se demande s’il ne devrait pas encore une fois reprendre le contrôle de Parallax pour palier à sa santé.

Lobo :

Lobo donc, est un personnage complexe. Il n’a jamais suscité l’engouement massif des lecteurs et possède donc des fans qui lui sont très attachés. Seulement voilà, lors du New52, DC Comics a décidé de remanier le personnage afin de le rendre plus soft. Fini donc le gros biker musclé, poilu et vulgaire, qui laisse place à un type bien plus « teen », avec une tête de beau gosse. Le topo est simple, le Lobo que l’on a toujours connu est un imposteur et le beau gosse est le véritable. Le choc fut rude pour les fans. S’ensuivirent des aventures qui menèrent Lobo au moment qui nous intéresse vraiment ici.

Sinestro engage Lobo pour assassiner chaque possesseur d’anneau dans l’univers. Lobo accepte et décide donc de se lancer en premier lieu contre les Indigo Lantern, en tuant Indigo-1. Cela fait, il se dirige vers les Red Lanterns. Il tue définitivement Rankorr, puis temporairement Dex-Starr et Atrocitus avant qu’ils ne reviennent à la vie dans le lac de sang d’Ysmault. Il finit sa quête meurtrière en voulant tuer Hal Jordan, déjà devenu Lantern renégat. Lobo se fait évidemment battre et abandonne la traque des Lanterns en ayant tout de même fait deux victimes importantes. Indigo-1 et Rankorr, sont donc officiellement morts à ce jour.

Red Lanterns :

Dans les derniers numéros de Red Lanterns, Guy Gardner se retrouve dernier Red Lantern, après avoir destitué Atrocitus, laissé pour mort, tout comme Dex-Starr, à la suite de l’affrontement contre Guy, qui se produit après l’affaire Lobo.

Le but de Guy est simple : sillonner la Terre et absorber la rage causée par la peste d’Atrocitus sur Terre. Seulement voilà, la rage prend les gens de façon de plus en plus violente et cela semble sans fin. En parlant avec sa sœur, cette dernière se rend compte que la rage tue progressivement Guy. Ce dernier réussit néanmoins à placer sa sœur dans une capsule spatiale, tandis qu’il souhaite se sacrifier en absorbant l’entité de la rage déversée sur Terre. Heureusement, après un sermon de sa sœur, il décide de libérer la rage en lui et de laisser finalement l’entité s’en délecter. Grâce à ses capacités émotionnelles, la rage que Guy avait en lui fut corrompue, c’est ainsi que la peste prend fin et qu’il reprend le chemin des Green Lanterns, avec son anneau rouge toujours au doigt, faisant de lui un double Lantern.

Green Lanterns New Guardians :

Green Lanterns New Guardians elle, continue sur sa lancée et nous montre l’évolution de Kyle en tant que White Lantern, accompagné de ces nouveaux gardiens, qui souhaitent apprendre des erreurs de leurs prédécesseurs. Un être du nom d’Oubli fait son apparition pour tuer Kyle. Il s’avère qu’Oubli est en fait une partie de Kyle qui souhaite le tuer, avant de devenir le White Lantern qu’il est amené à devenir, omnipotent et dépassé par son pouvoir. En effet, dans le futur, Kyle à fini par tuer nombre de ses proches dans sa quête de la perfection. Effrayés par une telle possibilité, il finit, lors de son dernier combat contre Oubli, qui ne peut mourir tant que Kyle vit, par accepter ce côté sombre et de diviser son anneau en six parties, pour que l’équation d’anti-vie ne soit jamais donnée à une seule et même personne et ainsi éviter ce futur sombre. Les anneaux sont donc donnés à six porteurs choisis par Kyle, ce qui crée le corps des White Lanterns. Une fois les nouveaux Lanterns partis, Carol Feris, ex-petite amie de Hal Jordan et nouvelle compagne de Kyle, lui avoue l’avoir vu diviser l’anneau en sept parties et non six. Il confirme, en expliquant la nécessité qu’ils ne sachent pas ou se trouvent toutes les parties de l’équation d’anti-vie, si jamais quelqu’un cherche à les réunir. De là, il dit à Carol qu’il souhaite faire d’elle la dernière White Lantern. Elle refuse, préférant rester une Star Saphire et c’est ainsi que la série se termine.

The Omega Men :

Difficile de vous parler de cette série. Au final, rien à l’échelle de l’univers des Green Lantern ne se produit. De plus, la série mérite amplement un article à elle seule. Il est donc uniquement essentiel de savoir qu’à la suite de son affiliation avec les Omega Men, Kyle rejoint la Terre. Son sort reste encore à déterminer dans Rebirth, donc.

Green Lantern Lost Army et Green Lantern Edge Of Oblivion :

Là aussi, rien de majeur ne se produit réellement. Pourtant, ces deux séries restent tout bonnement passionnantes. Un résumé est disponible dans les pages de Justice League Rebirth #3, je ne vois donc aucun intérêt à marcher sur leurs plates bandes. Je me permettrai simplement de rajouter la mort d’un Green Lantern assez importante, notamment celle de Mukmuk. Les morts de B’dg et Arisia restent, elles, à confirmer.

Voilà donc pour ce grand tour des choses que l’on à loupé. Les événements les plus importants se déroulent globalement dans Lobo et Sinestro. À mon sens, de nombreuses choses étaient importantes à la bonne compréhension des lectures estampillés Lantern et je suis encore très déçu d’avoir été privé de cela en France.

D’un côté, j’essaie de relativiser en m’estimant heureux d’avoir encore du Green Lantern de publié. Maintenant que vous avez connaissance de l’entièreté des événements, passons à ce que vous attendez tous… Green Lanterns !

J’ai pris du plaisir en lisant Green Lanterns, mais bien différent de celui que j’éprouve lors de ma lecture de Hal Jordan And The Green Lanterns. En effet, Green Lanterns prend le chemin d’une série bien plus confidentielle, nous focalisant sur le destin de Simon Baz et Jessica Cruz, les deux derniers Lantern sur Terre avec Hal Jordan, suite au ravissement.

Tout d’abord, il est important de noter que si Simon a bel et bien subi le ravissement, il a réussi à quitter cet autre monde quelques-temps avant tous ses camarades. Jessica, elle, n’est pas mentionnée une seule fois dans cette disparition. La faute est sans doute due à son anneau, qui ne provient pas de la même Terre.

Quoi qu’il en soit, les voilà tous les deux désignés comme protecteurs de la Terre par Hal Jordan, qui doit, de son côté, partir à la recherche de son Corps. J’ai trouvé l’idée plutôt ennuyante, car qui dit protecteur de la Terre, dit adieu l’espace et ses intrigues incroyables. Si les personnages sont loin d’être détestables, j’espère que leur destin n’est pas gravé dans le marbre. Maintenant que l’on sait que les Green Lantern sont de retour, je n’aimerais pas voir Simon et Jessica occuper le devant de la scène d’une série complète centrée sur eux, qui plus est sur la Terre. C’est comme si DC décidait ici de faire une séparation nette entre l’univers des Lanterns traditionnels et ces deux personnages fraîchement débarqués et possédant un esprit plus moderne.

Inutile de le cacher, nous sommes ici face au syndrome « Ms. Marvel ». Les problématiques liées à l’ethnie des deux protagonistes sont évoqués à plusieurs moments. De plus, l’agoraphobie de Jessica fait de ces deux jeunes gens des reflets de notre société, bien plus crédible que leur côté héroïque. L’objectif, ici, semble être plus de donner la force aux lecteurs d’apprendre à combattre les préjugés et les peurs, que d’apprendre à apprécier les deux Lanterns en tant que héros.

Leurs fragilités sont exacerbées et mises en avant à maintes reprises, si bien qu’une fois le livre fermé, on espère en avoir fait le tour.

Heureusement, l’arrivée des Red Lanterns et la découverte des pouvoirs spéciaux, propres à chacun de nos deux héros, donne du potentiel réellement intéressant pour la suite de la série. Je suis finalement plutôt satisfait de la série, même si elle ne porte pas l’essence des Green Lantern dans ses gènes. Ma seule crainte concerne, encore une fois, l’avenir de la série, qui devrait vite s ‘essouffler en stagnant sur les mêmes problématiques. Le moyen d’y échapper serait, selon moi, de réintégrer ces deux jeunes gens à une équipe de Green Lanterns au plus vite. Les propos que défend la série sont vraiment bons, mais ils méritent de se mêler aux reste de l’univers DC et pas seulement rester dans leur coin.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inline
Inline