Les circonstances de la mort de Raspoutine sont de loin plus intéressantes que sa vie.

Rasputin-3Son assassinat impliquait plusieurs hommes qui ont empoisonné, battu, poignardé, abattu, et noyé Raspoutine avant de l’attacher et de le jeter dans la rivière Malaya Nevka.

Mais qui était Raspoutine?

Le scénariste Alex Grecian et l’artiste Riley Rossmo transportent le lecteur à travers la vie de ce dernier, entrecoupée de scènes de ses dernières heures. La majeure partie du livre est basée sur des faits – il était un saint homme autoproclamé issu d’une famille de paysans sibériens qui, il a été dit, pouvait guérir n’importe qui. Cette guérison « mystique »  l’emmène de la toundra russe au Palais d’Hiver, où il est devenu un confident du tsar Nicolas II et de sa femme Alexandra, après la guérison de leur fils Alexei qui était hémophile.

Rasputin-2Le comic est plutôt riche historiquement. Si vous connaissez peu ou rien sur Raspoutine, on nous sert une histoire riche et qui tient la route. Alors non, ce n’est pas un comic qui reprend la vie de Raspoutine historiquement parlant. Même si les faits sont inspirés de sa vie, il y a une partie magie et mystique qui donne un sens fantastique à ce titre, cette aura que Raspoutine pouvait avoir, et qui explique la résistance de Raspoutine lors de son assassinat (et c’est sacrément bien trouvé !).

Graphiquement, Rosmo livre un travail de fou ! C’est beau, détaillé, ni trop statique ni trop dynamique. Un juste milieu qui colle à l’histoire racontée par Grecian. On se laisse transporter facilement par l’histoire.

Ce titre est riche, plein de mystère et durant toute la lecture je me suis demandé jusqu’où il était utile de raconter une histoire dont on sait que le héros principal meurt a la fin… Eh bien si vous voulez le savoir vous pouvez aller lire le premier TP, car on ne va pas se mentir, même s’il y a un tome 2 intitulé The Road to the white house, on peut très facilement s’en dispenser !

Spoiler Tome 2

 Rasputin-1L’histoire se passe  vers la fin de la première guerre mondiale, juste avant la révolution. Suite aux événements du premier tome, des choses un peu étranges se produisent et les événements emmènent Raspoutine à traverser l’océan et a débarquer en Amérique !

 Alors qu’on se le dise clairement, le premier volume était intéressant et plus que correct, mais ce second tome est un peu beaucoup moisi. Raspoutine, qui devient un conseiller politique en Amérique hum hum… On se tape 120 pages absolument inutiles qui ne traitent même pas de la mort de Raspoutine. Une déception. Ne perdez pas votre temps et votre argent, le tome 1 se suffit à lui-même et si vous ne voulez pas gâcher votre plaisir de lecture, inutile d’aller voir le tome 2, qui n’apportera rien scènaristiquement à la série. C’est bien dommage.

 Fin du Spoiler

Je vous conseille quand même la première mini, qui équivaut au tome un, c’est vraiment une super lecture. Pour le tome deux, à vous de voir si vous aimez prendre des risques !

 


1 commentaire

Cara · 28 octobre 2016 à 13 h 28 min

Pour avoir lu ce comics c’est une vraie tuerie graphique! Et comme je connais un peu l’histoire de Raspoutine et de cette période historique, je dois avouer que je suis totalement d’accord avec la chronique, c’est très bien documenté et réalisé! Je le conseille à tous les curieux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inline
Inline