news_illustre_1440628472_79À la demande générale d’un de nos lecteurs, je vais vous parler aujourd’hui de lesbiennes sado-maso. Ah ! Je vois des yeux qui étincellent et un peu de bave qui coule. Ouvrons lascivement les pages de Sunstone.

Mettons déjà les choses au clair : Sunstone, ça n’a rien à voir avec un Marc Dorcel ! Ça parle avant tout d’une rencontre, celle de Lisa et Ally, deux femmes qui font connaissance par internet. Vient ensuite le temps de la rencontre réelle et, une chose en amenant une autre, celui de passer au lit. Si l’alchimie se produit entre les deux demoiselles, un autre sentiment ne tarde pas non plus à faire son apparition.

Ck8seMjUoAAmlm4Eh oui, Sunstone est une histoire d’amour. Jamais glauque et se focalisant plus sur les sentiments des protagonistes que sur un voyeurisme salace, Stjepan Sejic nous livre l’inverse de la bête B.D de cul qu’on aurait pu craindre.

Assurant le scénario, mais également le dessin, je dois avouer que son trait et sa mise en couleur sont vraiment harmonieux et servent l’histoire. Sans en montrer trop, ni trop peu, il arrive à maintenir un équilibre pour contenter toutes les attentes.

Sunstone est un bel hymne à la femme et à l’amour, dans le propos comme dans le visuel. Lecture agréable, loin des super-héros costumés habituels, ce comic assume sa touche Européenne dans un traitement décomplexé d’un sujet pouvant être glissant.

news_illustre_1440708618_202