pue-la-mort-edition-psecialLe 14 juillet, chez nous, c’est la Fête Nationale. Gros hasard [?], c’est ce jour là que commence Pue la Mort. De là à y voir un message de l’auteur, il n’y a qu’un pas. Jetons un œil à ce titre, une fois de plus pas comme les autres, et édité par Wetta.

Pue la Mort est une histoire de zombies. Enfin, on suit plutôt les survivants à l’infestation zombie au cœur de Londres. Ces survivants, ce sont des pompiers, retranchés au sein de leur caserne, sortant pour récupérer armes et nourriture en évitant de se faire boulotter la barbaque. Devant une telle apocalypse, les tensions et les rivalités naissent entre les survivants, entraînant des jalousies et des erreurs de jugement monumentales.

Histoire classique, donc, que ce titre, mettant en scène les premiers jours de la propagation zombie. Alors évidemment, on pense à The Walking Dead, mais aussi aux films de Romero, notamment pour le côté “retranché” du groupe. Et cette impression dure tout au long de la lecture. On se dit qu’Alan Grant a voulu donner sa vision du zombie, et il y a quelques bonnes idées qui relèvent le tout. Je pense plus particulièrement aux petites saynètes télévisées qui sont à mourir de rire ! Grant exploite à merveille la connerie humaine comme il sait si bien le faire. Ces séquences sont absurdes et permettent aussi de dédramatiser la violence graphique de ce volume.

dead_p12-600x800Car graphiquement, ça déborde ! Simon Bisley nous livre des planches de débauche de tripes sanguinolentes, d’explosions de crânes et de plaies putrides. Son style est reconnaissable au premier coup d’œil, sur des panels beaux et crades à la fois. Mais bizarrement, on le sent en petite forme sur cette série où, malgré l’expression de son art, je trouve qu’il manque un “petit plus” qui la ferait sortir du lot. Peut-être est-ce dû à l’encreur ou à la colorisation ? Je n’ai pas réussi à mettre le doigt dessus… Heureusement, il réussit à relever le niveau sur certaines splash-pages ou dans la mise en image de la scène de douche [oui, comme dans un bon film de série Z, il y a une scène de douche!].

Ne vous méprenez pas, Pue la Mort n’est pas un mauvais comics ! L’histoire, comme le dessin, sont de bonne facture. Je pense en fait que le scénario pâtit de la surexploitation du zombie ces derniers temps et que le dessinateur n’était pas plus inspiré que ça. On pourrait également reprocher à une série écrite en 2008 d’être restée comme figée dans le temps et de nous servir une histoire tout droit sortie des années 90.

pue-la-mortMalgré tout, les auteurs nous livrent une scène d’anthologie dans l’église où les fidèles et le prêtre sont tous “zombifiés”. C’est une vraie jouissance de voir les bidasses canarder à tout va et décimer la congrégation à coups de flingues et de coups de hache dans la tronche. Sachant que Bisley est quelqu’un de très porté sur la religion, dessiner cette scène a certainement été pour lui soit un exutoire, soit un pas vers la damnation.*

C’est un bilan plutôt mitigé qui ressort de la lecture de ce volume. Je suis probablement trop exigeant de la part des auteurs de Judge Dredd et de Lobo. Pour ceux qui ne les connaîtraient que de loin [et même pour les autres, ne soyons pas bégueule], Pue la Mort reste un comic agréable à lire, pour peu qu’on ne soit pas gêné par la violence graphique.

Il a surtout le mérite d’exister, traduit en français. Et à ce jour, Wetta est la seule maison d’édition à nous proposer ce genre de séries. Je vous invite d’ailleurs à lire les crédits en début de volume, ça vous donnera une idée de l’état d’esprit qui règne chez eux.7652ba773ef2539bb56583d5427d9945-_sx312_ql80_ttd_

*Je vous invite à vous pencher sur notre interview de Simon Bisley

Catégories : Reviews VF

1 commentaire

Cara · 28 octobre 2016 à 13 h 22 min

Oh oh oh des zombies! Rien de tel pour me donner envie… Je pense que je m’achèterai bientôt ce volume pour me faire ma propre opinion et pour continuer ma Z collection (qui est plutôt petite à dire vrai^^)!

Merci pour cette chronique bien ficelée, malgré les “moins”, ça donne quand même envie aux fans du genre!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inline
Inline