Virginie, perdu en pleine campagne.

Le jeune Joshua vient d’agresser sa mère si violemment que l’on soupçonne un cas de possession. On fait donc appel au révérend Anderson pour qu’il pratique un exorcisme qui va malheureusement échouer. Notre révérend se tourne alors vers Kyle Barnes, un jeune homme connu pour avoir un don, le don de chasser les démons…

outcast2

 

Les séries horrifiques tentant de renouveler le genre ne courent pas les rues ces derniers temps. C’est pour ça qu’il ne faut pas passer à côté d’Outcast, la nouvelle série de Robert Kirkman, célèbre pour Walking Dead, le comics à grand succès de ces dernières années. Si dès le départ on pense directement à L’Exorciste, notre lecture va rapidement nous en écarter tout en gardant les bases du genre.

Prenez un « exorciste malgré lui » avec un passé plutôt douteux, pratiquant son talent dans les bas-fonds des états-unis, idées plutôt originales . L’intrigue traite du thème des violences familiales, une réflexion qui n’est malheureusement que survolée.

Je pense que les auteurs privilégient le suspens plutôt que de s’étendre trop là-dessus, cela permet de faire ressortir l’ambiance oppressante d’un thriller horrifique sacrément efficace.

Très à l’aise avec leurs personnages, Paul Azaceta et Robert Kirkman nous prouvent qu’ils ont un indéniable talent pour transmettre l’effroi, et ils nous donnent de belles sueurs froides. Les passages d’exorcisme sont diablement menés, agrémentés d’une violence graphique justement dosée, cela risque de marquer longtemps les esprits.

On sent que notre duo est encore sur la retenue, et qu’il en garde sous le coude pour exploiter le concept et l’amener le plus loin possible. Doucement, les personnages et l’ambiance se mettent en place, on sent qu’on aperçoit uniquement la partie émergée de l’iceberg et que quelque chose de bien plus gros se prépare. Mais pour ça il faudra attendre la suite…

Encore une fois et sur un thème « particulier », Robert Kirkman, grandement aidé de Paul Azaceta, étale un savoir-faire très subtil qui arrive à faire, lentement mais sûrement, monter la pression.

Si vous êtes amateur du genre, vous ne pouvez pas passer à côté, c’est vraiment une superbe série. Pour les autres la lecture est agréable et l’immersion assez rapide, vous pouvez facilement vous vous laisser posséder  !

Review issues 1 à 6 dans le tome 1 chez Delcourt.

1 commentaire

Cara · 4 mai 2015 à 11 h 34 min

Clairement LE comics 2015 à ne pas manquer chez Delcourt! Je suis tout à fait d’accord avec tout ce qui est dit dans cette chronique, Outcast va vite devenir un must-have du genre… Pour notre plus grand plaisir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inline
Inline