Et c’est reparti, cette fois dans les pas de l’Elfe Bleue Lanawyn, pour le Tome 3 d’Orcs & Goblins : Gri’im. Pas de chose aux yeux bleus en prévision mais un sacré vieil Orc dans la lignée des héros des Tomes précédents.

Il faut dire qu’en tant qu’Orc, Gri’im a tout connu : l’abandon, la peur, la guerre. Surtout la guerre. Mais la prison et la torture aussi. Pendant 30 ans, il a été fait prisonnier et il vient de s’échapper avec une seule idée en tête : se venger ! En chemin, sur les terres glacées du nord, il rencontrera une caravane d’humains se rendant à la cité d’Aspen. Mais sur place, la ville n’est pas aussi abandonnée qu’elle en a l’air et des relents de magie flottent dans l’air.

On est sur un schéma narratif classique avec cette histoire de Nicolas Jarry. Guerre, vengeance, un héros bourru qui a finalement de l’honneur malgré son air repoussant, de méchants humains et des créatures magiques ; tout est réuni pour une aventure qui ne perdra pas le lecteur en route. C’est d’ailleurs un peu dommage, car il manque à ce volume le côté « fils de pute » des précédents. Le héros est finalement un peu trop héroïque pour une collection censée mettre en avant des personnages moins lisses. C’est la même chose également pour le développement de l’histoire dont on voit arriver les « twists » [oui, ça mérite des guillemets] à des kilomètres. Et ce n’est pas la confrontation finale, le Boss de Fin, qui relèvera l’impression. C’est simple, j’ai lu le Tome 1 de Kaamelott juste après [merci les 48H BD] et j’avais l’impression qu’il s’agissait de la même fin !

Pour le coup, ce Tome m’a surtout donné envie de lire la suite des aventures de Gri’im et de son singe géant manchot qui lui colle aux basques.

Au dessin, Stéphane Créty assure une ambiance de désolation glacée, teintée de rouge, lorgnant fortement sur un aspect comics. Ça colle bien au récit, avec un trait dynamique et travaillé. Les planches s’enchaînent avec souplesse dans une composition naturelle. C’est sur la violence graphique que Créty ne fait aucune concession et ça découpe de la tripaille de façon réaliste, et ce, sans rentrer dans du gore.

Petite baisse de régime sur ce Tome de la collection, avec un héros un peu moins enfoiré que les précédents. Il en faut pour tous les goûts. Il a néanmoins une personnalité attachante qui donne envie de le revoir par la suite. Je me prends, du coup, à espérer la publication d’un Tome supplémentaire à la collection qui réunirait tous les personnages principaux.


  • Titre : Orcs et Gobelins – Tome 3
  • Album: 59 pages
  • Editeur :Soleil (11 Avril 2018)
  • Collection : SOL.FANTASTIQUE
  • Langue : Français
  • ISBN : 978-2-302-06873-5
  • Prix : 15,50€

    
HISTOIRE
75%
   
DESSIN
90%
    
COLORISATION
90%
    
CARACTÉRISATION
85%
    
AMBIANCE GLOBALE
85%


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inline
Inline