Retour à Obscurcia avec le Chapitre 2. Oubliez les doudous tout doux. Ça va trancher et y’a de la peluche qui va voler!

Suite au Chapitre Un, Alex se trouve emprisonné dans les geôles de Bidibidou. Laécia est, elle, laissée entre les mains de l’abominable Docteur Pierrot qui décide d’expérimenter sur elle afin de permettre à son maître de se transformer en ces humains qu’il adore. Grâce à Kiki [le Kiki de tous les Kikis] Alex va réussir à échapper au sort que lui réservent Pierrot et Bidibidou, tout en manifestant d’étranges pouvoirs. Élevé au rang de “Papa Sauveur” par la résistance des doudous il devra affronter Bidibidou dans un combat titanesque.

Complètement délirant, hein, comme résumé? Vous trouvez aussi? Eh bien, je ne vais pas y aller par quatre chemins : j’adore! L’histoire accélère un grand coup par rapport au premier chapitre, ça fighte, ça découpe du doudou, Bidibidou s’avère un méchant de premier ordre et le docteur Pierrot n’a rien à envier à Desaad. D’ailleurs, Obscurcia, c’est un peu Apokolips. J’espère que quelqu’un aura la bonne idée de faire lire ces lignes à David Boriau, car c’est le genre de comparaison que je n’aurais jamais imaginé faire. En effet, tout comme Darkseid, Bidibidou est un despote qui se nourrit d’une énergie assez spéciale, avec un peuple de doudous asservis et une éminence grise qui ne se complait que dans la commission d’atrocités.

Sur le développement de l’histoire à proprement parler, il se passe énormément de choses, dont l’apparition des pouvoirs d’Alex, maniant une hache et une chaîne “mystiques”, à défaut d’autre terme. Quant à Laécia, il n’y a pas à dire, elle morfle sévère la minette.

Je commence à me faire au trait assez particulier de Steven Dhondt, toujours colorisé par Yoann Guillo. C’est peut-être du au fait que ce volume se concentre et montre beaucoup plus de doudous, dont la morphologie se prête plus facilement à un trait un peu caricatural. Si les cases sont toujours aussi vides en arrière plan, la profusion de doudous à l’image les remplit, donnant une dimension plus étoffée aux planches. Je rajoute un kilo de charcutage bien gore, des robots à la Transformers et une bonne baston et la lecture passe d’un trait.

On nage en plein délire et j’aime ça! Ce Chapitre deux a su faire évoluer l’histoire et se révèle encore mieux que le premier. Le troisième et dernier chapitre est prévu en avril. J’ai hâte!


  • Titre : Obscurcia Chapitre 2
  • Broché: 104 pages
  • Editeur : Delcourt (16 janvier 2019)
  • Collection : Hors Collection
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 978-2-413-00015-0
  • Prix : 15,95€

    
HISTOIRE
90%
   
DESSIN
80%
    
COLORISATION
80%
    
CARACTÉRISATION
80%
    
AMBIANCE GLOBALE
95%
        

Catégories : Reviews VF

Inline
Inline