Midgniht Tales Kezako ?

Le nouveau bijou que nous propose Matthieu Bablet !

Au programme de ce premier recueil : des histoires courtes et indépendantes, des auteurs phares du Label 619 – Guillaume Singelin (The Grocery), Sourya (Freaks’Squeele Rouge, Talli, Fille de la Lune), Elsa Bordier et une nouvelle recrue, Gax – mettant en scène des Midnight Girls combattant les forces de l’ombre et les mauvais esprits au sein de l’Ordre de Minuit, un groupe essentiellement composé de femmes.

Des gardiennes, fières de leur appartenance à cette corporation secrète qui pourtant les prive d’une existence normale.

Qui sait si leurs routes finiront par se croiser ?

Comme le dit le synopsis, ce sont donc 5 histoires courtes que nous allons découvrir au sein de ce premier tome.

La première, The last dance, nous mènera à la rencontre d’un groupe de 4 Filles approchant de la fin d’année scolaire. Toutes les quatre, sorcières de l’ordre des Midnight Girls et, on ne va pas se mentir, ce sont 4 sorcières bien Bad ass comme on aime ! De la sorcière qui botte des c** à des hordes de démons, mais bien que ça soit bien fun ! Elles ont un bal de fin de promo, c’est à ce moment-là que Brooke s’aperçoit de quelque chose d’anormal ! Un démon ailé et plutôt timide…

La seconde est intitulée Samsara et a lieu sur les bords du Gange, en Inde. Cette fois c’est avec deux Midnight Girls que nous commençons notre histoire. Leur rôle est d’accompagner les âmes des défunts du jour vers l’au-delà. Mais elles sont normalement trois pour faire ça ! Padma est en retard…

La troisième, avant la tempête, nous parle de Lucy qui vient d’emménager avec sa mère, et qui dit emménagement, dit rencontre avec les voisins de balcon, qui va rapidement lui parler de « l’Ordre de minuit » …

Nightmare from the shore est la quatrième histoire où Roxane jeune fille vivant dans les Cornouailles, au sud de l’Angleterre, a hérité des talents de sorcellerie de sa mère, mais avec un tempérament de casse coup. Mais lorsque l’on n’écoute rien ont fini par en payer le prix…
La cinquième et dernière histoire Devil’s Garden se déroule dans l’orphelinat Saint Joseph de Loches, où la jeune Lilith suit scrupuleusement le règlement l’éducation qu’on lui prodigue. Mais que faire lorsque tout ça se situe entre deux mondes…

Ce premier numéro de Midnight Tales est une excellente surprise tant à son contenu qu’à sa diversité, car chaque BD a un dessinateur et un style différent. Mes coups de cœur sont clairement Samsara qui m’a littéralement transporté tant les propos sont forts ! J’ai aussi énormément apprécié Nightmare from the shore qui lui aussi a un sujet particulièrement touchant.

Mais les autres sont tout aussi sympathiques. Graphiquement The Last dance se dénote et apporte un peu de peps et de fun, c’est mon préféré graphiquement parlant !

Mention particulière à la 3e histoire, celle de Lucy qui tranche totalement avec le reste !
Vous l’aurez donc compris, c’est un titre plutôt intéressant qui lance l’univers de Mathieu Bablet et qui me parait plus qu’intéressant, j’irai très clairement voir la suite !


 

  • Titre: Midnight Tales – Tome 1
  • Album: 140 pages
  • Editeur : ANKAMA (25 mai 2018)
  • Collection : Label 619
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 979-1033505419

    
HISTOIRE
95%
   
DESSIN
90%
    
COLORISATION
95%
    
CARACTÉRISATION
95%
    
AMBIANCE GLOBALE
95%

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inline
Inline