Avec Black ScienceLow est la seconde série de Rick Remender chez Image Comics. Un autre récit dans un univers S.F, avec aux crayons Greg Tocchini, qui a déjà fais ses preuves sur Last Day of American Crime.

Allez hop, c’est parti entrons dans le vif du sujet ! L’histoire démarre avec un numéro très introductif, et nous mets principalement en place le contexte et les personnages. On commence suit donc une famille qui vit dans une espèce de ville sous-marine, à une période a des siècles de la nôtre, où le soleil s’apprête à mourir (c’est chaud quand même..), du coup les derniers hommes vivent sous les mers.

Low1

Cela part donc comme un bon récit S.F (non pas de sortie familiale, bien que notre famille soit composée en fait 2 parents avec leurs enfants). Bref ! Ca vire assez vite au carnage assez violent et surtout pas forcément attendu d’emblée. La suite n’est pas forcément plus glorieuse.

Suite à ce tragique évènement on retrouve donc nos protagonistes qui « errent » entre l’espoir d’un renouveau et l’attente d’une fin, qui nous plonge rapidement dans une sorte d’optimisme du désespoir et qui, au final n’en est absolument pas un ! De ce fait chacun des personnages développent un caractère qui nous fait nous attacher très rapidement, après tout chacun a sa façon de gérer ses démons… La psychologie des personnages est plutôt bien adaptée et colle parfaitement a cet univers que Remender mets en place.

Dans la préface Remender indique que Stel Caine est un des personnages les plus optimiste qu’il a écrit, et bordel c’est qu’elle va en avoir besoin !!! Rien ne lui sera épargnée elle va en baver, elle, et sa famille… Les bonnes nouvelles, les nouveaux espoirs, viennent accompagnés de leur mauvaises nouvelles, de leurs embrouilles, et surtout d’innombrable tuiles.

Mais malgré tout l’espoir et l’optimisme borné auquel elle s’accroche finiront par redonner l’espoir

low2

J’aime vraiment le paradoxe qu’il y a entre l’héroïne pleine d’espoir qui n’arrête pas de se ramasser des merdes dans la tronche et le ton de la série qui lui est plutôt présenté comme une cause perdue.

Niveau dessin, c’est vraiment très beau, Tocchini maitrise parfaitement son univers, il nous fait plonger dans cet ambiance sous-marine, et en s’encrant lui-même. Il utilise habilement les différents tons d’une même couleur pour changer les ambiances dans certains décors.

C’est une très bonne série, que je recommande chaudement, il y a actuellement 6 issue. C’est assez peu pour en parler sans spoiler, je vous encourage donc à le lire vous ne serez très certainement pas déçu.

 Review issues #1 à #6


2 commentaires

Philcore · 2 mars 2015 à 21 h 54 min

9a donne envie de tester, Rick Remender à la barraca! Tu nous fais une petite chronique de Fear Agent bientôt?

K1nd3r · 3 mars 2015 à 11 h 25 min

Ben pourquoi pas, je connais absoluement pas, je le met dans ma liste !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inline
Inline