Après cinq volumes qui m’ont laissé sur le cul, j’ai pris mon temps pour commencer ce sixième et dernier Tome de Locke & Key : Alpha & Omega. Si vous avez lu mes chroniques précédentes, vous savez que je suis littéralement tombé en pamoison devant cette série. Ça explique certainement le temps que j’ai mis à lire ce sixième Tome, partagé entre l’envie de connaître la suite et la peur de voir la série s’arrêter. Allez, on se lance!

Ça y est, Lucas/Dodge est arrivé à ses fins. Après avoir pris possession du corps de Bode, il a maintenant en sa possession la clef qui lui permettra d’ouvrir la “porte noire” et de faire rappliquer tous ses copains démons dans notre monde. Sur fond de bal de lycée, il met en place son stratagème afin de pouvoir piéger tous les étudiants dans la grotte. Utilisant les différentes clefs, mais surtout la couronne d’ombres, rien ne semble pouvoir l’arrêter. Les ainés Locke, assistés de leurs amis, mais surtout secondés par Rufus, vont se laisser piéger bien malgré eux par ce maitre manipulateur. Seul leur soutien indéfectible les uns envers les autres pourrait leur permettre de s’en sortir.

Joe Hill arrive au terme de son histoire. Tout s’enchaine dans un crescendo étourdissant, Dodge faisant montre d’une dextérité à toute épreuve dans la maitrise des clefs. Sans compter sur l’ingéniosité de Tyler, il aurait pu arriver à ses fins.

Hill nous dresse un pur portrait de teenagers américains, tels qu’on les voit dans les films depuis des décennies maintenant. Là où je pensais que la flamboyance et l’exubérance prévaudraient, donnant lieu à des duels titanesques à grands coups de clefs, l’auteur fait en sorte de recentrer son récit sur les aspirations et les petits tracas du quotidien de nos héros. Principalement, bal de promo oblige, ce sont surtout les amourettes qui sont au centre de l’histoire. Chacun des protagonistes fait son mea culpa et on sent poindre le happy end…. Pas forcément! Amis, amours, famille, unité, abnégation et tout le toutim, Hill en fait des caisses, utilisant tous les ressorts émotionnels à sa disposition. Du coup, l’histoire s’enlise un peu, perdant de l’énergie, du rythme, au profit d’un certain pathos, accentué par la toute fin de la série. C’est dommage, on frisait la perfection!

C’est encore le bon vieux Gabriel Rodriguez qui nous propose des planches beaucoup plus sages visuellement que les précédents Tomes. On se recentre sur les personnages, sur des gros plans, en s’attardant, comme le veut le scénario, sur une narration plus calme. Ça n’empêche cependant pas les splash pages poignantes et une action haletante lors des attaques de l’armée des ombres. L’encrage est peut-être un peu plus poussé qu’à l’ordinaire, la colorisation plus sombre, justement pour renforcer l’effet “malfaisant” du dénouement de l’histoire. Là encore, c’est un poil [un tout petit poil] en-dessous des Tomes précédents, mais je te pardonne, Gabriel. Tu ne fais que retranscrire les mots de ton compère Joe.

En comparaison de mes critiques dithyrambiques sur les précédents volumes, je me rends bien compte que cette chronique fait pâle figure et donne l’impression que la fin est ratée. Pas du tout! Ou alors pas entièrement. Je ne sais pas, j’en attendais tellement, je voulais de la flamboyance, du grand spectacle, que je me retrouve avec un soufflé excellent, mais un peu retombé. Je pense que le dernier twist y est également pour beaucoup. Ou alors, je n’ai rien compris…

Amie lectrice, ami lecteur. Si, comme moi, tu aimes Locke & Key mais que tu n’es pas d’accord avec mon ressenti, je t’invite à laisser plein de commentaires, ton opinion. Tu peux même m’insulter ou me caresser dans le sens du poil [je préfèrerais ça, d’ailleurs], je suis ouvert à toute critique constructive et attends ton retour.

En attendant la série télé et dès que j’aurai un peu fait baisser ma pile à lire, c’est une série de livres que je me referai en intégralité avec plaisir, juste pour voir si mon ressenti reste le même.


  • Titre : Locke & Key Tome 6 : Alpha & Omega
  • Editeur : 212 pages
  • Collection : Hi Comics (24 octobre 2018)
  • Langue : Français
  • ISBN: 9782378870119
  • Prix : 19,90€

    
HISTOIRE
95%
   
DESSIN
95%
    
COLORISATION
95%
    
CARACTÉRISATION
95%
    
AMBIANCE GLOBALE
95%


2 commentaires

Cara · 8 février 2019 à 19 h 41 min

Franchement c’est un peu ce que j’ai ressenti, mais ça reste du très haut niveau, j’ai adoré! Il parait qu’il y aurait une suite prévue… Un inédit…

    Chroniques Comics · 8 février 2019 à 20 h 33 min

    Oui, de ce que j’avais lu, la suite serait une serie de nouvelle dans l’univers. et la serie TV arrive elle aussi !

Les commentaires sont fermés.

Inline
Inline