L’Autre Terre – Tome 1

Je n’y ai pas cru!

À l’annonce de la publication en français de L’Autre Terre, je me suis dit que je rêvais, car il s’avère qu’il s’agit d’une série venant d’un tout petit éditeur indépendant U.S, Ahoy Comics. Et pourtant, Delcourt l’a fait et rien que pour ça, je les remercie.*

Je vous vends du rêve, là? Allez, lisez la suite, avant d’aller acheter le volume.

 

L’homme Libellule est un défenseur du bien. Dans sa ville, il affronte toute une galerie de vilains tous plus hauts en couleurs les uns que les autres, ces derniers ne reculant devant aucune bassesse ou plan machiavélique. Grand ami des forces de l’ordre, il est le resplendissant héros de Fortune City, assisté de son jeune partenaire, Dard.

Dragonfly est recherché par la police corrompue de Fortune City. Depuis la mort de son jeune partenaire, Stinger, il n’est plus le même. Violent, asocial, limite psychopathe, il rend une justice expéditive, à la limite de la morale.

Ces deux héros, semblables mais pourtant différents, vont intervertir leurs places en poursuivant chacun son ennemi juré : Un.

 

Alors, vous allez me dire, rien d’exceptionnel : on est face à une banale histoire de Terres parallèles et d’échange entre les héros de ces deux Terres. Oui, mais non. Le scénario de Tom Peyer va un peu plus loin car, en plus de cette dichotomie, il nous montre surtout la façon dont le même héros peut être traité de manière radicalement différente. D’un côté, on a l’Homme-Libellule, qu’on peut rapprocher de Batman 66. De l’autre, Dragonfly serait plutôt le Batman de Dark Knight Returns. En entrecroisant ces deux idées, notamment via le biais du jeune partenaire et des arrangements qu’on peut prendre avec la morale de chaque côté du miroir, on aboutit à une réflexion profonde sur le rôle du héros.

 

Les dessins de Jamal Igle sont dans la plus pure veine super-héroïque. Ses personnages sont plus grands que nature, vêtus de justaucorps moulants et ont la musculature bien apparente. Là où il est bluffant, c’est que son dessin, tout comme son découpage, s’adaptent à l’univers de chaque héros, proposant un rendu similaire, mais différent. Pour autant, les héros restent quand même reconnaissables et présentent chacun les caractéristiques de leur propre univers. Difficile à expliquer, alors retenez juste que tout s’intègre parfaitement.

Je pense également que le travail sur les couleurs d’Andy Troy apporte énormément à cette intégration, toute en subtilité.

Série découverte en V.O pour ma part [The Wrong Earth, titre qui me semble d’ailleurs mieux refléter l’ambiance de la série], c’est un vrai plaisir de la relire en français. De plus, le format album convient à merveille et permet de mieux apprécier les divergences entre chaque Terre. Vous n’aurez aucune raison de ne pas lire L’Autre Terre, surtout que la suite est en cours de publication en V.O et vous aurez envie de la lire aussi.

 

*Petite info supplémentaire : Delcourt va bientôt nous proposer d’autres titres d’Ahoy Comics, dont Second Coming, à côté duquel il ne faudra pas passer non plus!


 

  • Titre: L’Autre Terre Tome 1
  • Album : 180 pages
  • Editeur : Delcourt
  • Collection : Contrebande
  • Langue : Français
  • ISBN : 978-2-413-02398-2
  • Prix : 15.95€

 

    
HISTOIRE
90%
   
DESSIN
90%
    
COLORISATION
90%
    
CARACTÉRISATION
90%
    
AMBIANCE GLOBALE
90%