Lastman avant Lastman, c’est ce que nous propose cet album, Lastman Stories : Soir de Match. Ne vous attendez-donc pas à suivre l’Équipe de France de Foot, mais plutôt les concurrentes de Violent Ball.

 

15 ans avant les événements relatés dans la série Lastman, on suit les aventures de H, un policier infiltré dans l’organisation de Milo Zotis, un parrain de la drogue à Paxton. Alors que va se dérouler la finale de Violent Ball, opposant les équipes féminines des Blackstars et des SS Thunders, Zotis a prévu d’inonder la ville avec une nouvelle drogue : le Sector. Propriétaire de l’équipe des Blackstars, mais également lié à Richard Aldana, la star du combat et sa femme, la chanteuse Tomie Katana, dont il régente les carrières, Zotis n’acceptera pas une défaite. Les joueuses iront-elles jusqu’à prendre du sector pour améliorer leurs chances de gagner ? Mais attention, car le Corbeau, un mystérieux justicier opérant dans l’ombre, fera tout pour faire respecter la loi et la justice.

 

Bastien Vivès et Alexis Bacci sont aux commandes de ce volume, proposé au format manga classique. Le fait de retrouver des personnages secondaires, mais aussi Richard Aldana et consorts, permet de ne pas être perdu si on connaît déjà l’univers Lastman. Pour les nouveaux lecteurs, l’immersion se fera néanmoins assez facilement, l’histoire pouvant être appréhendée par elle-même. Ils se demanderont juste ce qu’Aldana vient faire là-dedans…

Le scénario à proprement parler fait la part belle au bon délire et à la profusion de sang et de violence, avec quelques moments faisant référence à Akira, voire Urotsukidoji [le côté Hentai en moins… Quoi, que.] D’un autre côté, on se retrouve avec deux antihéros, H et le Corbeau, cherchant tous les deux à faire régner la loi et l’ordre, mais chacun à sa façon. H, flic infiltré, favorise la ruse alors que le Corbeau, justicier aux méthodes expéditives, se rapproche nettement plus du Punisher ou de Rorschach.

 

Vivès et Bacci se partagent également la partie dessins. Là encore, on reste dans le style Lastman, à savoir un trait assez simplifié, à mi-chemin entre le manga et la B.D. Les cases sont dynamiques et la seule adjonction serait peut-être un peu plus de gore, dû aux effets du Sector. Le noir et blanc se prête très bien à cette histoire, renforçant l’impression underground qu’elle dégage.

 

Spin-off de la série principale, ce volume n’amène rien de nouveau à la série Lastman, mais s’avère agréable à lire en tant que tel. Il est à savourer comme un « bonus » permettant de retrouver certains personnages, mais surtout une ambiance, issus de la série principale.


 

  • Titre : Lastman Stories – Soir de Match
  • Album : 208 pages
  • Editeur : Casterman (24 Janvier 2018)
  • Collection : Manga
  • Langue : Français
  • ISBN-13:9782203121966

    
HISTOIRE
80%
   
DESSIN
80%
    
CARACTÉRISATION
85%
    
AMBIANCE GLOBALE
85%

Catégories : Reviews Mangas

Inline
Inline