Enfin le voilà ! Ce tome 3 d’Invisible Republic ! Faisant suite direct au tome 2 logique n’est-ce pas. Je vous recommande cependant de bien avoir en mémoire ces précédents tomes parce-que c’est une lecture très exigeante !

On retrouve toujours la même équipe créative, à savoir Gabriel Hardman & Corinna Bechko au scenario et au dessin Hardman et à la couleur Jordan Boyd.

Petit rappel rapide nous sommes en 2844, après les évènements du tome 2 où Crogger babb, journaliste prêche la bonne parole en présentant son livre Invisible Republic, livre qui contient les écrits intimes de Maria Reveron, la célèbre activiste politique. L’histoire s’ouvre donc sur un amphi d’une petite planète où l’homme fait son grand discours et tente de faire passer un message qui n’a pas l’air aussi efficace que ce qu’il espère. Le public se montre réticent et est interrogatif ! La discussion coupe court et se conclut sur un extrait « poignant » lu par son auteur. La suite de l’histoire bascule donc sur ce flash-back plaçant Maia au cœur des évènements narrés !

Comme sur les 2 premiers tomes, il y a matière à lire, et c’est peu de le dire, la lecture est riche et fournie, les auteurs maitrisent le rythme et arrivent à mêler, intrigue, politique et environnement futuriste à la perfection. J’en profite pour faire un point sur la traduction qui est à mon sens excellente, plutôt fluide et très bien adaptée, pas une seule fois je me suis dit « tiens c’est assez bizarre ça colle moyen », elle est à la hauteur du titre ! BRAVO !

Graphiquement ça fourmille de détails, les couleurs et le rendu d’ambiance son vraiment présents. J’apprécie énormément les passages dans la forêt où les conditions climatiques sont retranscrites car c’est vraiment superbe ! La mise en couleurs aide aussi énormément on ne va pas se mentir.

Malgré le fait que ce soit chargé autant en texte qu’en dessins, on prend plaisir à se plonger dans cet univers qui mêle SF et Politique. Comme sur les précédents tomes, la fin nous offre de petites pages bonus nous apportant un peu plus de détails à l’univers d’invisible republic avec des textes sur la faune et la flore, mais avec un coté écologie malignement présenté !

Un point qui me plait énormément dans ce titre, c’est que malgré qu’on soit dans le futur, pas de fusée bling bling à réacteur turbo atomique latéral fonctionnant au minerais rarinium 12 extra affiné, la technologie est là, mais ce n’est ni plus ni moins l’évolution crédible de nos technologies actuelles.

Comme les deux premiers, ce troisième tome nous montre à quel point cette série est solide et qualitative. Le scenario est dense, les enjeux importants sont appuyés par un univers graphique et une charte de couleur qui ne bougent pas d’un iota depuis le 1er tome, c’est une valeur sûre du catalogue de Hi Comics qui encore une fois nous offre un titre indés qui se doit d’être sur vos étagères !


  • Titre : Invisible Republic – Tome 3
  • Album: 144 pages
  • Editeur : Hi Comics (16 Juin 2019)
  • Collection : HiComics
  • Langue : Français
  • ISBN: 978-2378870997
  • Prix : 16,90€

    
HISTOIRE
85%
   
DESSIN
90%
    
COLORISATION
95%
    
CARACTÉRISATION
95%
    
AMBIANCE GLOBALE
90%

Catégories : Reviews VF