“Il y a de nombreuses histoires qui courent à propos de Rondel, le Hillbilly errant. En voici une.”

Voici, en substance, le leitmotiv qui nous est proposé au début de chaque chapitre de ce Tome 2 de Hillbilly. Et c’est tout à fait ça.

On reste dans la même ambiance que pour le volume précédent et Eric Powell nous livre plusieurs histoires fantasmagoriques, peuplées de monstres et de sorcières. Rondel est, de plus en plus, mis sur un piédestal, par rapport au Tome 1. De péquenaud vagabond, il en devient une sorte de héros mythologique, pourfendeur de sorcières, redresseur de torts et Robin des Bois occasionnel. De fait, on a plutôt l’impression qu’il n’est seul que parce qu’il le veut bien et pas parce qu’il est ostracisé par le reste du monde.

Eric Powell reste fidèle à sa patte graphique sur cette série, toute en pastels et tons ocre, si ce n’est une séquence en relief [ressortez vos lunettes rouge et bleu]. Scénario et dessins se subliment l’un-l’autre, tout en poésie, pour nous proposer un personnage qui a toutes les qualités nécessaires pour s’inscrire durablement dans le folklore Américain. Oui, Rondel est un personnage d’une telle force, d’un tel charisme, qu’il mérite de sortir du carcan “comics” pour s’imposer dans le monde réel.

Il ne reste qu’un volume pour cette série qu’il ne faut rater sous aucun prétexte, sous peine de manquer ce qui s’avère être un futur classique des comics.


  • Titre: Hillbilly – Tome 2
  • Album: 112 pages
  • Editeur : Delcourt (20 Juin 2018)
  • Collection : Contrebande
  • Langue : Français
  • ISBN : 978-2-413-00160-7
  • Prix : 15,95€

    
HISTOIRE
85%
   
DESSIN
90%
    
COLORISATION
85%
    
CARACTÉRISATION
85%
    
AMBIANCE GLOBALE
95%

    Catégories : Reviews VF

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Inline
    Inline