Une fois ouvert, Gleipnir se dévore.

L’histoire de ce jeune homme capable de se changer en un genre de mascotte intrigue.

Pourtant, le premier Tome ne dévoile pas grand-chose et on peut le terminer en se disant « Mouais, je sais pas trop quoi en penser… ».

J’inciterais donc ceux dont le ressenti serait similaire à enchaîner le deuxième Tome directement, pour se faire un avis définitif.

Pour ma part, j’avais craqué pour le Tome un lors d’une émission de feue la chaîne NoLife. Je ne l’avais toujours pas lu et lorsque Kana nous a gentiment envoyé le Tome trois, j’ai acheté le deuxième pour les lire tout les trois ensemble.

Résultat des courses : j’en ressors frustré.

Gleipnir est une série de Sun Takeda, toujours en cours au Japon et il faut donc patienter plusieurs mois, désormais, pour avoir la suite en France.

En terme d’histoire, pourtant, l’objectif final que se fixe le manga ne sort pas du lot et ne me réjouissait pas outre mesure. C’est du déjà vu et ça donne lieu à des situations que l’on retrouve fréquemment dans le manga populaire.

Pourtant, et pour peu que l’on y prête attention, les mystères disséminés de-ci de-là, me laissent à penser que la finalité pourrait ne pas être aussi simple que ça et que de multiples rebondissements seraient à prévoir.

En ce qui concerne les dessins, le style est somptueux et l’auteur parvient merveilleusement bien à retranscrire les attributs féminins.

En effet, le manga n’est pas à mettre dans les mains des plus jeunes, car la sexualité y est non seulement abordée, mais également montrée.

Mon bémol se situera donc dans ce domaine.

La représentation de la poitrine, des fesses et du sexe féminin parviennent à merveille à véhiculer tout l’érotisme de l’œuvre, sublimé par des visages angéliques, mais les pieds et les mains souffrent d’un manque de réalisme et de détails dérangeant.

Les orteils sont bien trop longs et difformes, les mains sont représentées sous forme de silhouette ou on ne voit pas bien les doigts.

C’est dommage et c’est malheureusement un défaut présent dans bien trop d’œuvres, ce qui me chagrine à chaque fois.


Titre : Gleipnir – Tomes 1 à 3

Pages :  192 pages par Tome

Editeur : Kana (6 Juillet 2018)

Collection : Dark kana

Langue : Francais 

ISBN : 9782505069966 – 9782505069973 – 9782505070702

Prix : 5,95€ pour le Tome 1, puis 7,45€

    
HISTOIRE
90%
   
DESSIN
75%
    
CARACTÉRISATION
95%
    
AMBIANCE GLOBALE
90%

 

Catégories : Reviews Mangas

Inline
Inline