Aujourd’hui on parle d’Extremity, titre dispo chez Delcourt, où on retrouve Daniel Warren Johnson, que l’on a pu croiser sur Space Mullet chez Akileos, ou The Ghost Fleet chez Urban Comics, mais surtout très récemment sur Murder Falcon qui devrait très vite arriver dans nos contrées et dont je ne manquerai pas de vous parler !

Mais aujourd’hui concentrons-nous sur Extremity. Avec un pitch plutôt « simple », il reste néanmoins très accrocheur, surtout grâce à la partie graphique très visuelle ! L’histoire est simple Théa est la fille du chef du clan Roto, et lors d’une sombre histoire de vengeance, elle perd la main, pour elle bien plus que la main elle a perdu son talent, celui de dessiner ! De là s’en suit tout un récit qui n’est au départ ni plus ni moins qu’une quête de vengeances, et de guerre en guerre, de secret en secret. Et on se rend compte que certaines guerres ne peuvent être gagnées !

Plutôt mâlin, Delcourt nous offre un bouquin qui contient l’intégralité de la série, une sorte de petite intégrale, bien compacte, aussi bien par le format que par le contenu ! C’est génial pour la simple et bonne raison qu’en un tome on a tout ! J’apprécie de plus en plus les titres, qui ne nous laissent pas sur un cliffhanger bancal, ou un arc à moitié fini.

Graphiquement, comme je vous le disais, c’est extrêmement efficace, très graphique ! Quand il faut que ça saigne, ça saigne ! On n’est pas là pour cueillir des fraises ! Les cases fourmillent de détails, on en prend vraiment plein les yeux, j’adore ça. Le duo qu’il forme avec Mike Spider aux couleurs ne fait que renforcer mon avis ! Le fait que le scénario soit classique nous permet de nous concentrer vraiment sur la partie graphique, mais certains détails relancent l’intrigue de fait c’est un peu comme un échange entre la trame principale et les cases regorgeant d’idées malignes !

On peut de fait parler des personnages qui sont extrêmement bien caractérisés, que ce soit des chefs de clan, aux personnages secondaires, ou même au robot, chacun a son propre caractère, ses propres motivations. Daniel WJ fait ça extrêmement bien !

Je suis sorti de cette lecture très content, je vous la recommande pleinement. Cela ne vous engage pas forcément à suivre une longue série, d’autant plus qu’ici en 1 seul tome vous avez tout ! Mention spéciale pour les bonus en fin de tome avec les covers et la carte de l’univers des petits détails que j’apprécie particulièrement.


      • Titre: Extremity
      • Album: 304 pages
      • Editeur : Delcourt (6 mars 2019)
      • Collection : DEL.CONTREBANDE
      • Langue : Français
      • ISBN : 978-2413015406
      • Prix : 29,95€

    
HISTOIRE
80%
   
DESSIN
85%
    
COLORISATION
90%
    
CARACTÉRISATION
85%
    
AMBIANCE GLOBALE
90%

Inline
Inline