La série télé Ashley vs Evil Dead n’étant pas renouvelée, vous vous doutez bien qu’il allait me falloir trouver un palliatif pour avoir ma dose de deadites à massacrer. Bonne nouvelle!! Vestron nous propose en comics le Tome 1 de Evil Dead 2, la série. C’an da, estrata, montose, n’os-fertus ca’n da… et retour dans la cabane dans les bois.

Et c’est justement de ça dont il est question. Si vous n’avez pas révisé votre Evil Dead 2, pas de souci, le volume vous retracera un résumé succinct des faits. On se retrouve donc dans la cabane en compagnie d’Henrietta et Raymond Knowby qui déchiffrent le Necronomicon ex Mortis, le Livre des Morts. Forcément, ça dérape et il arrive ce que vous savez qu’il arrive [ce qui est le meilleur résumé d’Evil Dead 2 de tous les temps… Si tu ne sais pas de quoi je parle, lecteur, file voir le film de Sam Raimi]. Une fois la faille spatio-temporelle éjectant le démon (et Ash) au moyen âge fermée, on se disait que ce serait la fin de l’histoire. Eh bien, pas vraiment. Nous allons suivre Annie, la fille du professeur Knowby, aux enfers. Mais elle se sent un peu seule, coincée parmi les démons avec pour seule arme la dague de Kandar. Rien ne vaut un Ash pour vaincre la solitude et Rabisu, le dévoreur d’âmes.

Frank Hannah flatte le fan dans le sens du poil en faisant commencer la série juste à la fin d’Evil Dead 2 et en oubliant Army of Darkness. Ou tout du moins en situant l’action entre les deux films et hors continuité. Du coup, pas d’interférences entre ce qui existe déjà, sans pourtant jamais rien renier. J’en veux pour preuve la création du doppleganger de Ash à partir de sa main, qui renvoie justement à… Army of Darkness.

Pour l’histoire à proprement parler, on est un peu loin du grand-guignolesque auquel la franchise nous a habitués. En effet, Annie est plutôt sérieuse et, même s’il a ses bons moments, Ash aussi. C’est certainement dû au fait qu’il a été créé en partie à partir du sang d’Annie, mais du coup, les situations et, surtout, les dialogues perdent de leur sel.

Les dessins de Oscar Bazaldua sont plutôt réussis, avec un petit côté rétro/pulp dans les couleurs de Cris Summers, du plus bel effet. Pour le reste, l’action se situant majoritairement en enfer, difficile d’en faire une description détaillée, précise et agréable à l’œil. Du coup, ça pèche un peu, surtout pour les décors et les démons, très « bibliques ». Ceci mis à part, l’action file plutôt bon train et ma préférence va nettement au prologue, la encore très bien mis en couleurs.

S’il n’a pas la folie qu’on associe à la franchise Evil Dead, ce Tome a au moins l’avantage d’en partager l’ADN. Surtout, il est une espèce de lien entre les films, faisant remonter les fans à l’origine [ou presque] de la saga. Il n’est pour moi qu’une introduction à d’autres aventures de Ash et Annie, à suivre dans le Tome 2!


  • Titre: Evil Dead 2 la Série Tome 1 : Ash en Enfer
  • Album: 88 pages
  • Editeur : Vestron (28 mars 2019)
  • Collection : Evil Dead
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 979-10-95656-04-3
  • Prix : 12,95€

    
HISTOIRE
75%
    
DESSIN
75%
    
COLORISATION
80%
    
CARACTÉRISATION
85%
    
AMBIANCE GLOBALE
80%

Catégories : Reviews VF