Chez Dr Who, dire que le Docteur est un aimant à catastrophes est un euphémisme ! Alors imaginez, lorsque vous mettez trois Docteurs ensemble, un seul résultat possible : le CHAOS ! On retrouve donc nos trois derniers Docteurs, à savoir les 10ème, 11ème et 12ème, dans un crossover écrit par Paul Cornell. Oui, tous les fans du Docteur savent de qui on parle. Pour les autres, sachez qu’il n’est pas inconnu à l’univers, car il a en effet écrit plusieurs épisodes de la série TV, mais aussi quelques autres séries de comics, du genre Wolverine ou Captain Britain. Au crayon, on retrouve, Neil Edwards, qui lui a œuvré sur du Spider-Man ou Iron man.

L’idée, est plutôt simple : tous les Docteurs, ainsi que leurs compagnons respectifs, doivent sauver le monde. Et oui, encore ! Mais il doivent surtout protéger le flux spatio-temporel, alors, si au passage ils peuvent corriger le tir de quelques bêtises qu’il ont pu faire, ils ne vont pas s’en priver !

Sorti après le FCBD 2017, où Akileos nous a proposé un avant-goût de ce crossover, on retrouve un titre complet, en un seul volume, et c’est très agréable ! L’ambiance unique de la série est présente tout au long de la lecture, l’avantage d’avoir les aventure de notre cher Docteur au format papier étant surtout qu’il n’y a pas de budget ! No Limit pour tout faire exploser !! Mouhahahaha– Non, c’est bon, je me calme, pardon !

Du coup, l’intrigue de base est rondement menée, plutôt intéressante, et surtout un excellent complément pour ceux qui ont vu le spécial de la série TV. Pour les nouveaux lecteurs, si l’univers de la série leur est inconnu, ça risque d’être un peu compliqué pour eux de tout saisir ! En tant que bon fan de la série, j’ai passé un très bon moment et je n’en demande guère plus !!

Au niveau du dessin, Neil Edwards nous sort le grand jeu ! C’est beau, fidèle aux personnages emblématiques et on apprécie de retrouver nos petits repères. Ça colle parfaitement à l’ambiance et au ton de la série ! Pour moi, lire ce crossover était tout aussi plaisant que de regarder un épisode de la série. Et pour rallonger nos séries de quelques épisodes, on est prêt à tout ! Après tout, plus c’est long, plus c’est bon !