Bonjour et bienvenue à tous ! Cette semaine, une review manga avec Deep Sea Aquarium Magmell, un récit de Sugishita Kiyomi, publié en France par le tout nouvel éditeur Vega, le 04 octobre dernier !

         Je vais dans un premier temps faire un bref arrêt sur la couverture du manga qui est, chose assez rare, quasiment dépourvue de texte. Au-delà du dessin qui est très beau, et des couleurs qui sont franchement magnifiques ; il est surtout très déconcertant de ne quasiment voir aucun texte (on a le nom de l’auteur écrit en petit en haut, le logo de l’éditeur en bas, et le titre écrit en tout petit au centre). Déconcertant, mais réussi, car le rendu est magnifique, et donne sacrément envie de lire l’œuvre !

         Magmell (ou Deep Sea Aquarium Magmell de son nom complet) raconte l’histoire d’un jeune homme passionné par la faune et la flore des fonds marins, Keitaro Amagi, qui ne peut malheureusement pas se permettre de devenir soigneur car il est très maladroit et agoraphobe. Malgré tout, il réussit à obtenir le travail de balayeur dans le tout nouvel aquarium Magmell. Ce complexe sous-marin, basé à 200 mètres de profondeur, permet à ses spectateurs d’observer une partie des abysses. Keitaro est aux anges dans ce nouvel emploi qui lui permet de passer du temps à étudier de près toutes ces espèces qu’il affectionne depuis son enfance ; mais sa relation avec le directeur Minato et l’équipe technique de l’Aquarium (notamment avec la soigneuse Shizuka) va l’amener à faire bien plus que passer le balai.

         L’histoire se lit agréablement, néanmoins elle n’est pas particulièrement exceptionnelle — sans être mauvaise, pour autant — mais ce n’est clairement pas le point fort de ce titre ! Ce premier tome se découpe en cinq chapitres (exactement, un prologue et quatre chapitres) qui correspondent chacun à une espèce abyssale que l’on va nous faire découvrir. Et tout l’intérêt du récit va reposer sur cela : la découverte des fonds marins via la faune et la flore qui les habitent. Et c’est à la fois très instructif et bienveillant quant à la manière de le faire. On suit naturellement le quotidien de Keitaro à Magmell, et on va apprendre à connaître les espèces de cet étrange aquarium, une par une. On a donc affaire à plusieurs noms latins, des guides et des descriptions des diverses créatures sous-marines observées. Les personnages sont très attachants, car très simple et amicaux. On est très loin d’une ambiance mélodrame et querelles intempestives : les protagonistes sont tous passionnés par la même chose et évoluent tous bienheureux dans ce superbe complexe sous-marin.

         En terme de dessins, on oscille entre du très bon et du moins beau ; certaines planches sont particulièrement bien détaillées (notamment celles où l’on observe les espèces sous-marines), mais d’autres ont parfois l’air d’être faites un peu plus à la hâte. Cependant, dans sa globalité, on est plutôt sur des illustrations très plaisantes à regarder.

         Ce que je noterai surtout sur ce manga, c’est vraiment qu’on sent la passion de l’auteur envers les abysses. Sugishita Kiyomi a même été jusqu’à mettre des citations d’un directeur d’Aquarium et des liens vers les Deep Sea Aquarium de Numazu, au Japon. Et on ressent cet amour qu’à l’auteur pour ce sujet, et il nous le transmet parfaitement, avec une générosité et une bienveillance communicative. C’est là, je trouve, la grande force de ce manga, et ce qui le démarque vraiment des autres ; au-delà de son sujet déjà très atypique.

            Sur ce, à dans la semaine prochaine pour une nouvelle review !


  • Titre : Deep Sea Aquarium Magmell – Tome 1
  • Tankobon broché: 192 pages
  • Editeur : Vega (4 octobre 2018)
  • Collection : Seinen
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 978-2379500015
  • Prix : 8€

    
HISTOIRE
85%
   
DESSIN
80%
    
CARACTÉRISATION
95%
    
AMBIANCE GLOBALE
90%


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inline
Inline