Bonjour et bienvenue à tous ! Cette semaine, nous retournons voir les poissons abyssaux avec le tome 3 de Deep Sea Aquarium Magmell, paru chez Vega le 16 mai 2019 !

         Tout d’abord, un petit mot sur la couverture qui est toujours aussi belle que celle des deux premiers tomes ! Lisse, épurée, très attrayante, et sacrément originale ! Cependant, comme j’avais déjà pu le constater avec la série Dog End ; pour une raison que j’ignore, après deux premiers tomes aux couvertures mates, Vega nous présente un troisième opus avec une couverture brillante. Encore une fois, c’est très joli, je n’ai rien contre les couvertures brillantes — ni même contre les couvertures mates, d’ailleurs — ; mais je ne m’explique toujours pas pourquoi les éditeurs ne veulent pas garder une homogénéité dans la collection.

         Bref, dans ce troisième ouvrage, on retrouve les personnages de l’Aquarium abyssale, où travaille Kôtarô Tenjô ! Comme on nous y avait déjà habitués, l’histoire n’est qu’un prétexte pour nous faire vivre des aventures aux fonds des océans, et ne représente clairement pas l’intérêt premier du manga. En effet, au fil de notre lecture, on apprend paisiblement à connaître de nouvelles espèces des fonds marins, on observe calmement la faune et la flore qui habitent sous l’océan ; et les personnages vont vivre de courtes aventures à chaque chapitre, qui seront résolues grâce à la comparaison avec une espèce sous-marine.

         Très franchement, c’est toujours aussi agréable de replonger dans ce manga : l’histoire est toujours sympathique, jamais prise de tête, ni stupide, ni mal écrite ; on retrouve des personnages auxquels on s’attache très aisément ; et on nous présente avec toujours autant d’enthousiasme des créatures marines, fort intéressantes à découvrir ! On notera tout de même que le fil-rouge du manga a une place bien plus présente dans ce troisième volume, et on en apprend plus sur la famille de Kôtarô ou sur le passé des gens qui l’entourent. Même si le rôle principal du jeune garçon reste d’être la fenêtre par laquelle nous découvrons le monde de Magmell, et qui guide nos yeux à la recherche de nouvelles espèces au travers de petites histoires et péripéties. Plusieurs chapitres portent néanmoins sur d’autres personnages, comme le soigneur Asahi Yui ou le pêcheur Shinya Shirahama.

         Comme pour les premiers tomes, ce troisième opus présente plusieurs chapitres qui vont chacun servir à nous faire découvrir une nouvelle espèce. Et comme pour le deuxième volume, le manga comporte pour commencer, un court chapitre bonus (de 6 pages) ; suivi de trois chapitres nous présentant de nouvelles espèces sous-marines ; et, pour terminer, un double chapitre nous présentant un tout dernier spécimen très particulier ! On a donc, une fois encore, cinq nouvelles découvertes à faire.

         Au niveau des dessins, Sugishita Kiyomi reste dans le même ton, avec un style très simpliste pour les personnages (ce qui n’empêche pas de bien représenter leurs réactions et leurs sentiments) ; et des paysages et créatures abyssales splendidement bien détaillés !

         Je vais peut-être me répéter, mais ce manga représente sincèrement une excellente lecture ! La passion de Sugishita Kiyomi pour les fonds marins, leur faune et leur flore est palpable. Il nous la transmet avec enthousiasme, calme et bienveillance, et jamais de manière abrupte. Le manga se lit paisiblement, et on se laisse paisiblement porter par l’histoire. J’ai franchement hâte de voir la suite pour me replonger tranquillement dans cet univers, et passer un paisible et agréable moment de lecture.

         Sur ce, à la semaine prochaine pour une nouvelle review !


  • Titre : Deep Sea Aquarium Magmell – Tome 3
  • Tankobon broché: 192 pages
  • Editeur : Vega (16 Mai 2019)
  • Collection : Seinen
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 2379500215
  • Prix : 8€

    
HISTOIRE
85%
   
DESSIN
80%
    
CARACTÉRISATION
85%
    
AMBIANCE GLOBALE
95%