Dark Blood Tome 1 : Icare.

Encore une histoire de vampires allez-vous me dire ! Et oui, vous avez raison, on va à nouveau parler des suceurs de sang. Pas de Beau gosse sexy qui fait craquer la midinette dans cette série. Enfin, si, mais en surface uniquement, car dessous se cache le monstre dévoreur d’hémoglobine !

Ce monstre, du moins le « héros » de la série, c’est un certain Icare, justement. Amnésique, il ne sait qu’une chose : quand on a faim, il faut un casse-croute. Et s’il est bien chaud et bien sanguinolent, c’est mieux.

L’histoire se déroule sur plusieurs époques, plusieurs lieux et suit également une vampire du nom de Lucia Néra dont le destin est lié à celui d’Icare.

Pas de révolution vampirique que cette série. Ça se lit tranquillou, sans susciter d’émoi particulier. L’histoire joue les embrouillaminis temporels et l’amnésie d’Icare est le moyen pour la scénariste, Amélie Sarn, de revenir sur l’histoire passée.

Au dessin, c’est idem. Les planches de Marc Moreno sont d’une facture tout à fait honorable mais n’ont pas éveillé en moi une admiration sans bornes.

 

Allez, on va quand même noter la picturalisation des vampires dans leur forme de prédateur, très 30 Jours de Nuit, qui sauve l’ensemble. Vous l’aurez compris, ce titre est plutôt à réserver aux inconditionnels des vampires.


  • Titre: Dark Blood – Tome 1
  • Album: 56 pages
  • Editeur : Delcourt (10 janvier 2018)
  • Collection : DELC.MACHINATIO
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2756021261
  • ISBN-13: 978-2756021263

    
HISTOIRE
70%
    
DESSIN
70%
    
COLORISATION
70%
    
CARACTÉRISATION
80%
    
AMBIANCE GLOBALE
75%

Catégories : Reviews VF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inline
Inline