Si je devais définir cette lecture, je vous dirais que c’est une véritable surprise, car oui, je n’aurais jamais été de moi-même vers ce titre… Et je remercie grandement Akileos de me l’avoir fait découvrir !

Dès le début, Courtney Crumrin sonnait comme une série enfantine, du genre petite aventure d’ado et puis basta ! Mais quelle erreur !!!!!

J’ai commencé cette lecture plutôt frileusement et avec un tout petit peu de curiosité, puis en fait, lorsque j’ai levé la tête, ben c’est que j’avais plus de pages ! L’histoire est plutôt simple, du moins au départ. Courtney est obligée de suivre ses parents surendettés, qui vont vivre chez un grand-oncle en échange d’aucuns frais. Évidemment, Courtney perd sa vie, et va devoir composer avec de nouveaux camarades de classe, issus de milieux plutôt aisés. Et la petite Courtney a son petit caractère !!! C’est une fille avec une attitude qui ne correspond pas aux enfants “normaux” de son âge, mais qui rapidement se trouve des talents et une affinité particulière avec le monde de la magie et de la nuit [alors non, elle n’enflamme pas le dancefloor, voyons !]. Après avoir lu ces deux premiers Tomes, je suis plus que conquis et j’apprends que le 3 vient de sortir ! Courtney Crumrin, c’est un parfait mélange, c’est une aventure amusante et fraiche, dans un monde magique et mystérieux, peuplé de créature de la nuit, de monstres plus ou moins sympas, avec une touche de frissons et de tons sombres, qui ne tombe ni dans la violence, ni dans le sanglant ou le sinistre.

Dans le Tome 1, Courtney emménage donc dans la maison de son oncle et montre ses difficultés à s’adapter à sa nouvelle maison et à l’école. Mais au cours d’une série d’aventures où elle interagit avec des gobelins, des changelins et des chats parlants, et est presque remplacée par un Doppelganger, elle montre sa force et son intelligence, et surtout son fort caractère. Elle a parfois besoin de l’aide de l’oncle Aloysius, mais elle est assez indépendante. Le deuxième Tome, a une histoire plus connectée, car des événements étranges mènent à quelque chose de plus sombre et mystérieux. La curiosité de Courtney, ainsi que son sens de la justice, la plongent évidemment au cœur des ennuis.

J’ai vraiment adoré ces deux premiers Tomes. Courtney est une grande protagoniste. Elle n’est pas « jolie » ou trop « girly », malgré le fait qu’elle semble manquer d’apparence, elle se maquille d’esprit et de ruses. Elle peut être sarcastique et tranchante (mes moments préférés), mais seulement envers ceux qu’elle ne respecte pas, ce qui, sans se mentir, semble être la plupart des gens, sauf son oncle Aloysius.

Sur ma lecture, les passages qui m’ont vraiment plu, mis a part les remises en place cinglantes de Courtney, sont quasiment tous ceux en compagnie des créatures de la nuit. Un lien apparait évidemment avec Courtney, mais pour le moment le mystère demeure toujours… J’apprécie aussi le fait que le narrateur soit Butterworm, un gobelin, qui est aussi un personnage de l’histoire. Cela apporte un vrai plus à la narration.

Graphiquement c’est très joli. Si, au départ, mon appréhension était de retrouver quelque chose de  « grossier » et pas spécialement à mon gout, je dois reconnaitre que le style s’accorde parfaitement au récit. Ted Naifeh nous offre des planches parfois détaillées et d’autre fois plutôt minimaliste, mais l’ensemble est harmonieux et fait passer tout le nécessaire pour nous immerger dans ce récit !

C’est vraiment une très bonne surprise, une lecture extra qui conviendra aux plus grands comme aux plus petits. Avec les fêtes qui approchent, c’est un titre que je recommande grandement pour un cadeau à un enfant… ou à un grand !

Inline
Inline