QUOI ? NOËL EST DÉJÀ LÀ ?? VOUS N’AVEZ PAS ENCORE TROUVÉ LE CADEAU IDÉAL !!? AVEC LES COPAINS ON VOUS DONNE NOS COUPS DE CŒUR PEUT-ÊTRE QUE ÇA VOUS DONNERA DES IDÉES !

Du coup avec nos idées plus besoin d’aller affronter des magasins bondés ou de croiser les doigts pour recevoir votre commande à temps ! Allez direct à l’essentiel ! et vous serez à l’heure pour l’apéro !!!!

On va commencer donc avec nos blogueuses chères à notre petit cœur ! Fanny et Sonia, on poursuivra ensuite avec nos copains blogueurs ! Dragnir, Julien, Benjamin, Cyrille et moi même !

Alors c’est parti !!!!

On démarre donc avec Fanny que vous pouvez retrouver sur comics pour noob ! Laissons-lui la parole.

Les lecteurs V.O me diront que les deux titres de ma sélection sont sortis respectivement en 2015 et en 1995, mais les lecteurs VF reconnaîtront des titres de (très) grande qualité qui ont marqué cette année. Je vous parle de Bitch Planet & Sandman !

Bitch Planet tome 1

Dans un futur possible, les femmes « non conformes » (qui ont soi-disant trompé leur mari, qui ont un physique qui sort de la norme, qui sont des femmes de couleur, ou tout simplement qui expriment des opinions…) sont envoyées dans un « centre de conformité » que beaucoup appellent « Bitch Planet » ! On suit quelques-unes de ces femmes, obligées de participer à une épreuve d’un sport de balle hyper violent inspiré du Rollerball appelé Mégaton qui sera retransmis partout sur Terre. Si l’équipe de prisonnières gagne, elles seront remises en liberté. On sent le piège…un merveilleux comics sur des femmes en prison, qui aborde les thèmes du féminisme et du racisme de manière intelligente, à l’esthétique délicieusement seventies… Et surtout, un comics courageux qui aborde des thèmes extrêmement importants. Bitch Planet n’est pas exempt de défauts, mais cette série promet de faire son petit effet sur les tomes suivants, et rien que pour ça, je salue cette belle initiative.

Sandman tome 7

La conclusion de cette série est enfin (et déjà !) là. La fin de cette histoire ne pouvait qu’être douce-amère, car si Neil Gaiman termine de manière magistrale et surprenante son énorme saga sur le maître des rêves, on ne peut qu’être déçu de devoir quitter ce monde de rêve (pun intended 😉 ). Sandman est une série de contes parfois très différents les uns des autres, qui ont pour seul élément commun un ou plusieurs membres des Éternels, des concepts de la conscience humaine et animale, incarnations anthropomorphiques du Destin, de la Mort, du Rêve, de la Destruction, du Désespoir, du Désir et du Délire. Dream, le Rêve, est le personnage principal. L’univers de Sandman fourmille de clins d’oeil à différentes mythologies qui réjouiront les amateurs comme moi, mais il arrive pourtant à être complètement compréhensible pour des lecteurs n’ayant pas ces références. Il arrive à être poétique quoiqu’il arrive, beau, et terrible à la fois. Sandman parle de rêves, de renaissance, d’acceptation, de destin et de libre arbitre… De la vie en bref. Il fait partie des grands classiques incontournables de la ligne Vertigo des éditions DC Comics, je le mets personnellement dans les incontournables tous comics confondus. Lisez-les !

 

On enchaine avec Sonia que vous pouvez retrouver sur comics have the power, à son tour elle nous donne ses coups de cœur de l’année.

L’année 2016 m’a offert de nombreux beaux moments de lecture et il est toujours difficile de faire un choix parmi tous les comics qui m’ont plu. Voici malgré tout quelques-uns de mes coups de cœur :

L’une de mes plus belles lectures de l’année 2016 est The Escapists scénarisé par Brian K.Vaughan, sorti chez Urban Comics. Ce titre est un véritable hymne aux comics et aux passionnés qui les font vivre. The Escapists raconte l’histoire de Max Roth, un jeune homme qui découvre les vieux comics de son père décédé et décide d’en ressusciter le héros à l’aide de ses deux complices. The Escapists est un récit attachant et captivant dont on ne peut se détacher et dont on regrette presque qu’il s’agisse d’un one-shot.

Dans un tout autre style, j’ai adoré Rebels, de Brian Wood et Andrea Mutti, une lecture de la guerre d’Indépendance américaine vue à travers les yeux d’un jeune milicien du New Hampshire, Seth Abbott. Ce titre évoque le rôle des petites gens et non des grands hommes que sont les pères fondateurs de la Révolution américaine et l’écriture de Brian Wood est un petit bijou.

Toujours chez Urban, je citerai les rééditions de Planetary ou de Zenith qui m’ont permis de découvrir ces deux titres exceptionnels.

Enfin, pour moi, comme pour de nombreux lecteurs, 2016 sera l’année Valiant puisque grâce à Bliss Comics, j’ai pu plonger avec bonheur dans cet univers encore très méconnu pour moi. J’ai beaucoup aimé Bloodshot Reborn ou Ninjak, apprécié The Valiant et vraiment ri avec Quantum and Woody.

Évidemment, j’ai aimé bien d’autres titres, notamment la plupart des titres Dr Strange sortis cette année chez Panini ou le premier volume de The Vision chez le même éditeur. J’ai bien accroché au Judge Dredd origines sorti chez Delirium ou à Nailbiter et Lady Killer de Glénat Comics. Je décerne aussi un gros coup de chapeau aux éditions Original Watts, éditeur de Jean-Yves Mitton qui nous offre de superbes éditions de Blek le roc et d’Epsilon entre autres pépites. Et puis, mon petit cœur bat très fort pour le Fox Boy de Laurent Lefeuvre, sorti chez Delcourt, à travers lequel je retrouve les ambiances des comics qui m’étaient chers quand je lisais mes Strange tout en leur donnant un aspect des plus actuels.

En bref, 2016 fut une année des plus rudes pour mon porte-monnaie, mais une année exceptionnellement riche sur le plan de l’édition de comics en tous genres avec des pépites chez l’ensemble des éditeurs. Souhaitons que 2017 soit de la même veine !

 

Maintenant que ces dames ont prit la parole donnons la maintenant à notre poète et sa douce verve ! J’ai nommé Dragnir de la maison des indés.

Ah la période de Noël ! Les boules, les guirlandes, on fourre les dindes…. Tiens ça me fait penser à ma voisine du dessus du coup, rapport au fourrage. En même temps, c’est toujours un peu sa saison vue qu’en été on dessale les morues.

Pour vous la situer : c’est même plus une couguar, vu l’âge de la rombière, ça tient du tigre à dents de sabre ! Jurassic Bitch, c’est bien simple la première illustration où elle apparaît c’est à Lascaux ! Et quoiqu’elle ait de la peau de coude sur les joues, c’est qu’elle veut se taper de la souris d’agneau notre brebis mal tondue ! Elle me rappelle un peu la grand-mère d’Alex dans Alex+ Ada de Sarah Vaughn et Jonathan Luna dont le tome un est sorti chez Delcourt en octobre dernier.

Dans cet univers futuriste aseptisé, les androïdes font partie de la vie courante et servent l’homme pour tout et en tout. Alex , va se voir offrir par sa chaudière à fioul de grand-mère ,une androïde. Ada vient de débarquer dans la vie d’Alex et va lui offrir de nouvelles perspectives qui les pousseront à rechercher la voie qui conduit à l’humanité.

C’est un sacré coup de cœur que j’ai eu là simplement parce que le récit est beau ! Si le détail vous intéresse, voici ma review complète

 

Et puis si vous venez traîner vos guêtres dans mon coin et que vous avez moins de 30 balais, méfiez-vous quand même : c’est qu’elle adhère plus aux parties qu’un colleur d’affiche mémère !

Donnons maintenant la parole à Julien lecteur et chroniqueur a ces heures chez les copains de comicsovore. Et surtout fan des tortues ! Il faut bien que l’on équilibre les forces parfois !!!

À la demande de Donnie et pour celles et ceux qui chercheraient encore des idées sur ce que le père Noël pourrait leur déposer sous le sapin …

On commence avec Mon Top VF qui va à… Fox-Boy ! Quel plaisir de lire ce tome 2 tant attendu ! Pour qui a lu les précédents ouvrages de l’auteur (Tom et William, la merveilleuse histoire des Éditions Roa, Fox Boy 1, son blog sur les Éditions Roa.) Ce tome permet de mettre en place les différents pièges du puzzle et de bien belle manière ! Pour ceux qui n’auraient pas les autres ouvrages, le tome 2 reste accessible grâce à certaines explications, toutefois je ne peux que vous recommander la lecture des tomes précités!

Pour Mon Top VO, c’est simple, c’est Turtles pow@@@ ! En l’occurrence je vous recommande Bebop & Rocksteady Destroy everything ! Sortie au début de l’été de façon hebdomadaire cette minisérie en 5 numéros mets en avant les deux lourdauds (qui sont vraiment flippant dans le Comics, car aussi bête qu’invulnérable) brefs, les deux compères foutent le Bronx dans le continuum espace-temps et ils le font bien ! L’histoire tiens debout malgré les voyages dans le temps (brillamment expliques par Donnie) c’est un titre à lire ! D’ailleurs je ne peux que vous recommander la lecture des deux séries régulières consacrées aux chevaliers d’écailles ! (Oui oui deux !) la série marche plutôt bien aux US, et ce grâce à une histoire vraiment bien foutue ! Espérons qu’un éditeur VF nous La propose en intégrale bien propre (mieux que Soleil) !

Un Top VO et un top VF, je vous propose également les séries à suivre pour 2017 !

Du côté de la VF, je vous conseille le Garde républicain ! 8 numéros et au moins 3 annuels déjà parus ! Le tout à chaque fois enrobé d’un bon scénario et de magnifiques mises en images !

Du côté de la VO, c’est du côté de chez Dynamite qu’il fait jeter un cil… avec notamment Intertwined ! (Servi par deux Français pour le coup et un Espagnole (si je ne dis pas de bêtise) Fabrice Sapolski au scénario, Frederic Pham Chuong aux dessins et Veronica R Lopez à la couleur ! Mélangeant kung-fu et série noire cette série prend son temps pour poser ses bases tout en nous gratifiant de passages spectaculaires ! Jetez-vous dessus ! (pareil on ne peut qu’espérer qu’un éditeur VF s’y intéresse également)

Du côté des éditeurs VF, c’est vers Wetta et Bliss qu’il faut se tourner.. Le premier vient de faire une sacrée annonce concernant Judge Dredd, les Predators et les Aliens, le second lui propose des éditions vraiment bien foutues des titres Valiant Comics (à un prix abordable et franchement, je ne sais pas comment ils font… ! )

Et voili, voilou Merci à Fab de m’avoir invité à partager mon avis ici, passez de belles fêtes de fin d’année ! Et abusez des bredalas, bûches, petits fours et Bon Comics de ma sélection ! 

Toujours chez comicsovore Benjamin :

Bonjour à tous ! Je suis Benjamin presque chroniqueur sur le site comics ovore et je suis ravi d’être là avec vous. D’ailleurs, commençons par remercier le MAITRE des lieux pour son invitation.

Maintenant il faut que je vous parle de la lecture de 2016 qui m’a réellement marqué… Pas évident j’ai lu pas mal de très bonnes choses dans des styles très différents et nous pourrions en débattre longuement, mais il faut faire des choix dans la vie, alors pour ma lecture de 2016 je vais rapidement vous parler de Super Héros. Nous n’irons pas chez les Big Two pour ce récit. Je dirai même cocorico nous restons en France.

La Brigade chimérique n’est pas sortie en 2016, mais entre 2009 et 2010, mais avec toutes mes lectures, je n’ai pas vu passer cette BD lors de sa première édition. Au-delà de ça, comme vous le verrez dans mes articles, je ne l’ai pas découverte par sa version BD, mais par le jeu de rôle associé.

Commençons quand même par le début nous reparlerons JDR ensuite. La Brigade chimérique, pour résumer rapidement, nous raconte la fin des Super Héros en Europe. Synopsis étonnant ?! Mais que je trouve terriblement efficace. Ça ne vous donne pas envie de savoir ? Et bien faites comme moi et jetez-vous sur l’intégrale. En plus d’être une édition de très bonne qualité, elle est aussi remplie de bonus intéressants qui vous permettront de comprendre la démarche des auteurs ( Serge Lehman et Fabrice Colin) et vous feront tout un univers de roman scientifique et de Héros Pulp européen captivant. Que dire du dessin sublime de Gess associé aux couleurs de Céline Bessonneau si ce n’est que ça colle parfaitement à cet univers radiumpunk. Je vous laisse découvrir le reste dans mon article et si vous voulez, comme moi, en savoir plus et surtout vivre des aventures dans ce monde-là, je vous conseille de vite cherche le JDR. Malheureusement il n’est pas facile à trouver et il vous faudra chercher dans les occaz. Mais si vous êtes de Toulouse peut-être je vous laisserai vous installer à ma table…

Benjamin D Winchester 

Et on va terminer avec Cyrille chroniqueur ici même qui nous donne son coup de cœur 2016 :

L’an dernier à la même période, je vous parlais de ma découverte de la série de Sebba et Jeremy Bouquin : Le Privé. Après un changement d’éditeur en cours d’année, 2016 a vu la reddition du Tome 3 et la sortie du Tome 4.

Le Privé, si vous m’avez déjà lu, vous savez que c’est vraiment une série que j’adore et dont j’ai du mal à supporter l’attente entre les numéros. L’ambiance noire, très noire, tant au scénario qu’au dessin, en font une oeuvre intemporelle. En effet, sans indication de lieu ou d’époque, on peut le situer où et quand on veut.

Les dessins de Sebba sont une vraie claque visuelle et servent à merveille le scénario à tiroirs de Jeremy. Véritable polar graphique, cette série réussit à réunir les amateurs de comics autant que de B.D.

Coup de cœur à la lecture et à chaque relecture, j’attends avec impatience la sortie du volume prévu en 2017 et regroupant les numéros sortis, ainsi qu’une aventure inédite.

Petit bonus !!!

Je vais vous donner aussi mes coups de cœur, et le premier est très récent ! il s’agit de Shangri-La édité chez Ankama je ne vais personnellement pas m’attarder dessus, ayant fait la chronique récemment, je vous renvoie vers elle ! Mais clairement c’est un must Have !!!

Le second coup de cœur est pour un public plus jeune bien que la lecture soit très agréable et que graphiquement ce soit magnifique ! il s’agit de Alienor Mandragore, à l’heure actuelle 2 tomes sont sortis le 3e est dans les tuyaux, on suit l’histoire de Merlin qui a passé l’arme à gauche, mais qui n’est pas hyper emballé par cette idée et décide de faire faux bond au croque-mort et de ressusciter, sauf que pour ça, il n’y a pas 36 solutions !