Hey !! Quoi de neuf? Aujourd’hui, on va parler épée, magie et gros bras ! Vous l’aurez compris on va parler de Birthright Tome 3 et Tome 4. Et pour tout vous dire, je suis un gros, gros fan de cette série !

Le pitch est toujours le même, on suit la trame principale vue dans les 2 premiers tomes (Birthright T01 et Birthright T02), à savoir Mikey et Brennan qui poursuivent les quatre derniers mages infiltrés depuis Terrenos dans notre monde. Mais petit à petit, Brennan commence à se questionner au sujet de son frère. Les deux frangins, justement, toujours poursuivis par les forces de l’ordre, avec à leur tête l’agent Kylen, qui aimerait bien avoir le soutien des parents pour les retrouver. Mais c’est compter sans Rya qui, elle aussi, a pointé le bout de son nez …

On ne va pas se mentir le pitch est classique, mais sacrement efficace. Williamson nous propose une écriture riche, avec énormément de questionnement sur la famille, les sentiments, les complexes et c’est rondement bien mené. La caractérisation de chaque personnage et excellente ! On apprécie et déteste les attitudes de chacun en fonction de ce qu’il traverse ! Un pur régal !

Et évidemment le récit ne serait pas aussi prenant sans le travail d’Andrei Bressan, qui nous en met plein les mirettes ! Avec un style très propre, il nous dépeint facilement les deux univers, à savoir Terrenos et la Terre normale. Le contraste est bien marqué et je bave à chaque page tournée ! Bressan s’inspire clairement d’œuvres du genre «Le Seigneur des Anneaux»,  et c’est vraiment superbe ! Je vais aussi faire une petite mention spéciale aux coloriste/encreur, qui encore une fois marient le tout parfaitement !!

 

Birthright T04, la suite. Enfin !!!!! Toujours géré par Joshua Williamson, dessiné par Andrei Bressan et hautement mis en couleurs par Adriano Lucas.

On retrouve donc Brennan  là où on l’avait laissé, c’est-à-dire en fuite avec Mikey, son frangin. Brennan est revenu d’un autre monde, un monde qui l’a changé. Le temps s’écoulant plus vite, c’est maintenant guerrier adulte et aguerri, avec tout un petit arsenal d’armes moyenâgeuses et prétendant être de retour pour sauver l’Humanité. Rapidement rejoints par leur père, les deux frères  finissent par trouver refuge dans la cachette du mage Sameal. Mais leur mère et Rya, la « femme » de Mikey qui est enceinte, font la connaissance de Mastema, la puissante magicienne.

Ce Tome 4 se nomme Histoire de famille et le titre dit, les liens familiaux vont être au cœur de notre histoire. Dès le départ, un nouveau changement de statu quo pour nos héros relance l’histoire à 10 000 à l’heure, rajoutant encore plus d’intrigues à la quête de Mikey et Brennan. Malgré une mise en place rapide, c’est très efficace. Williamson continue donc d’enrichir son histoire en mêlant heroic fantasy et monde actuel. Grâce à de nombreux flashback, la lecture saute d’un monde à l’autre et nous permet d’en découvrir un peu plus sur Terrenos et les différentes motivations de chacun. Sans se mentir, ce savant mélange d’univers nous en met plein la rétine !!!

Visuellement, c’est beau, beau, beau. Andrei Bressan sublime le récit de manière plutôt efficace et nous permet une immersion totale et très rapide ! Mais la colo d’Adriano Lucas y est aussi pour beaucoup. Il n’y a qu’à voir les pages dans la cachette de Sameal, remplies de détails, sur lesquelles j’ai bien passé quinze minutes et recherché toutes les références aux différents univers heroic fantasy. Son talent bat son plein lors des combats aussi, où tout est d’un dynamisme a couper le souffle !

En conclusion, ‘Birthright‘ est vraiment un énorme coup de cœur ! Et si vous n’avez pas franchi le pas foncez ! C’est une histoire intelligente, remplie d’action, équilibrée, avec des personnages riches et colorés ! Clairement, encore une lecture géniale que je ne peux que vous recommander !

 

Inline
Inline