Bonjour à vous !

Aujourd’hui, on va parler de Bandit 7, de Masayumi, chez Vega. Avec un style très proche de l’excellent manga Gangsta, Bandit 7 est-il un simple copié/collé ?

Je vais essayer de vous donner un élément de réponse !

 

Dans un monde qui semble s’être perdu depuis un moment déjà, les règles s’embrouillent. La religion, toujours aussi importante, est plus que jamais au pouvoir. Cependant, elle est bien différente de celle que l’on connait.

On suit le duo d’Hugo et Roxan, deux courtiers très spéciaux, qui parcourent la route 66 à la recherche d’affaires en or.

Bien malgré eux, ils vont se trouver mêlés à des histoires qui les dépassent un peu. Cependant, avec son statut « d’apôtre », Hugo attire malgré lui les regards, tandis que Roxan semble être mu par un objectif encore mystérieux. Une chose est sûre, ces deux là savent ce qu’ils veulent et ce n’est pas pour nous déplaire !

 

Dès ces premières pages, Bandit 7 intrigue. Cet univers, flou, fou, fascine. Magnifiquement mis en valeur par des dessins de très bonne facture, les pages se froissent et se tournent à une allure affolante. Petit à petit, on en apprend un peu plus sur ce monde qui semble très complexe et sur les règles qui le régissent. La religion tient effectivement une grande part du corps de l’histoire, tout comme la politique, dans une moindre mesure. Véritable satyre sociale dans son premier Tome, Bandit 7 a tout pour plaire.

Pourtant, une fois terminé, de nombreux points d’ombre demeurent et l’envie d’une suite se fait sentir.

Et c’est là que le bât blesse… Avec seulement deux Tomes pour se conclure, Bandit 7 est une vrai montagne russe qui, après un premier Tome vraiment plaisant et intriguant, ne fera que redescendre jusqu’à une fin tout simplement aberrante et incompréhensible.

À vrai dire, je ne comprend pas vraiment quelle est l’histoire éditoriale derrière ce manga, mais à n’en pas douter, le but premier n’était clairement pas de faire une série en deux Tomes, ça se sent à la lecture et on ressent très clairement la cassure de rythme et le rush final incohérent lors du deuxième Tome, qui ne nous offre même pas de réelle fin à l’aventure en tant que tel.

 

Je suis donc atrocement déçu…Pour être honnête, si je n’avais lu que le premier Tome, et ce sans savoir que le deuxième était le dernier, je vous aurais conseillé la série les yeux fermés. C’était beau, c’était bon, rien à redire…

Malheureusement, avec une durée de vie aussi courte et un final sans grand intérêt, je vous inviterais plutôt à fuir ce récit, qui se veut d’avantage frustrant que plaisant. C’est vraiment dommage, c’est ma première déconvenue chez Vega mais, comme dit l’adage, il faut un début à tout et ça n’enlève rien à la qualité générale de leur catalogue. Attention cependant à ne pas répéter ce genre d’erreur d’acquisition trop souvent.


 

  • Titre : Bandits 7 – Tome 1 et 2
  • Tankobon broché: 196 pages
  • Editeur : Vega (13 juin 2019)
  • Collection : SEINEN
  • Langue : Français
  • ISBN: 978-2379500541
  • Prix : 8€

    
HISTOIRE
20%
   
DESSIN
90%
    
COLORISATION
--%
    
CARACTÉRISATION
60%
    
AMBIANCE GLOBALE
60%
  

Catégories : Reviews Mangas