Bonjour et bienvenue à tous ! Aujourd’hui, nous sommes de retour dans l’univers de Détective Conan et dans le quartier de Beika-Chô pour parler du tome 3 de la série Apprenti Criminel paru chez Kana le 31 octobre dernier !

         Dans ce manga, nous suivons la vie un peu mouvementée de Kris Minel (c’est un pseudonyme). Après avoir emménagé à Beika-Chô, le quartier de Tôkyô où le crime est roi, dans le but secret d’assassiner quelqu’un, il va se retrouver confronté à la dureté de la vie : un loyer à payer, un travail à trouver, des colocataires à gérer, mais surtout, retrouver la personne qu’il veut assassiner dans l’immense ville qu’est Tôkyô !

         Et le dernier s’était terminé sur les retrouvailles avec l’homme que Kris veut tuer. De quoi en apprendre plus sur lui, son but, ses raisons, etc. Mais finalement, non. En réalité, après un chapitre, on apprend que ce n’était finalement pas lui, mais quelqu’un qui lui ressemble beaucoup. Et le tome entier repart sur une nouvelle série de péripéties ayant très peu de choses à voir avec l’objectif de Kris.

         Une fois encore, le véritable défaut de ce manga, c’est qu’il est assez vide. Il ne s’y passe pas grand-chose et c’est assez dommage, car le seul réel intérêt du manga repose sur les différentes apparitions des personnages emblématiques de la série originelle. À tep point que l’un des chapitres qui m’a semblé le plus intéressant, c’est un épisode où Kris doit faire du stop pour rentrer chez sa mère et qu’il se retrouve dans une voiture avec Conan Edogawa, Kogoro et Ran Mouri. Le tome va même jusqu’à faire de grosses références au tome 95 de Détective Conan, lorsque Kris rencontre la famille de la victime sur laquelle a enquêté Conan dans ledit tome.

         Ne vous méprenez pas, je ne dis pas que c’est une mauvaise chose, mais c’est tout simplement dommageable, car ce spin-off me donne toujours plus envie de me replonger dans la lecture de Détective Conan que d’attendre le prochain tome. Ce troisième opus ne change pas ce que je pensais après la lecture des deux premiers : c’est un spin-off, qui plaira sans doute aux fans absolus de Conan, mais seul, il ne vaut pas grand-chose tant l’histoire est un peu inintéressante.

         Pour ce qui est des dessins, Mayuko Kanba reste très proche du style de Gosho Aoyama, le papa de Détective Conan, ce qui est très appréciable, surtout dans le cadre d’un spin-off aussi ancré à la série principale. Les dessins ne sont pas particulièrement beaux (vous n’allez pas rester scotché devant la qualité d’une planche), mais retranscrivent parfaitement le récit, et c’est ici le but premier : ils transmettent un message et ne sont pas là pour nous époustoufler.

         Bref, un nouveau tome très proche des deux premiers, et l’histoire n’avance toujours pas vraiment. Mention spéciale tout de même pour un chapitre dans lequel Kris essaie de quitter la ville, mais découvre que le quartier est tellement sécurisé que les démarches nécessaires pour s’en aller sont démentielles. J’ai personnellement vu ça comme une critique des systèmes tellement sécurisés qu’ils en deviennent absurdes et complètement liberticides. Assez amusant et rafraîchissant, donc.

         Sur ce, à la semaine prochaine pour une nouvelle review !


 

  • Titre :Apprenti Criminel, tome 3
  • Tankobon broché: 168 pages
  • Editeur : Kana (31 octobre 2019)
  • Langue : Français
  • ISBN: 978-2505079453
  • Prix : 6,85€

    
HISTOIRE
60%
   
DESSIN
65%
    
CARACTÉRISATION
70%
    
AMBIANCE GLOBALE
65%

Catégories : Reviews Mangas

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.