« À la vie, à la mort ». C’est ce que l’on se dit lorsqu’on se promet que le lien qui nous unit durera éternellement. C’est aussi le titre de la nouvelle série parue chez Soleil, dont nous allons vous parler du Tome 1, « Pierrot le Fou ».

Cette B.D suit les exactions du célèbre Gang des Tractions Avant, une bande de malfaiteurs agissant après-guerre et devant leur nom au fait qu’ils utilisaient ces véhicules pour prendre la fuite. On suit donc les aventures de Pierre Loutrel et sa bande, dans leur périple de vols à main armée.

Il ne faut pas croire que Christian Rodolphe nous conte une bête biographie de ce gang et de son chef. Si les attaques à main armée sont un peu romancées, certainement pour ne pas dégoûter le lecteur, la personnalité de Loutrel n’est pas édulcorée. Malgré son air charmeur de gangster des années 40, il fait montre d’une véritable violence, mâtinée de dédain pour la vie humaine et les lois. Cette personnalité complexe, digne d’un Scarface, joue beaucoup sur l’ambiance du volume, le rendant en cela vraiment intéressant. De plus, la mise en place d’une chronologie déconstruite, sans partir d’un point A vers un point B, permet de rythmer la narration.

Les dessins de Gaël Séjourné restituent fidèlement l’ambiance instaurée par l’auteur. On se croirait en pleine immersion dans Les Brigades du Tigre, mais avec des couleurs plus chatoyantes et chaudes. Qui plus est, si on compare les dessins avec les photos d’époque, notamment des membres du gang, la ressemblance des personnages avec leur alter ego réel est frappante. Adepte de la ligne claire, Séjourné a su donner au style un rendu moderne et vivant, penchant vers la B.D réaliste, sans toutefois y mettre le pied totalement.

Beau premier Tome pour cette nouvelle série que ce Pierrot le Fou. La lecture en est prenante et l’écriture fait pencher le lecteur vers la sympathie pour cette bande de voyous, malgré leurs actions parfois choquantes. Purement destiné aux amateurs de B.D « classique », je suis néanmoins persuadé que les amateurs de comics « noir » y trouveront leur compte.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inline
Inline